En février 2018, après l’attaque d’une mosquée qui aurait entraîné la mort de plus de 300 civils. Les forces armées égyptiennes lançaient « L’opération globale Sinaï» une campagne antiterroriste en vue d’éradiquer le terrorisme dans le nord du Sinaï. Ce mercredi, ce dispositif dans le Nord du Sinaï aurait permis selon des déclarations officielles d’arrêtés plusieurs migrants illégaux et une grosse quantité d’armes.

Des armes , de la drogue saisis et des migrants arrêtés

Si « L’opération globale Sinaï» daterait elle de 2018, la présence militaire égyptienne dans la région daterait de plus longtemps. Dès 2011, déjà,  l’armée et la police égyptiennes auraient eu maille à partir avec des militants affiliés à l’Etat islamique dans le gouvernorat du Nord-Sinaï. Peu peuplée et comptant environ un demi-million d’habitants, cette partie nord de la péninsule du Sinaï qui borde Israël et la bande de Gaza serait un territoire historiquement marginalisé, séparé du reste du pays par le canal de Suez.

Aussi régulièrement, l’armée égyptienne pour, selon l’administration militaire, prévenir toutes attaques, ingérences ou même velléités terroristes ; ferait de fréquents contrôles dans la région. Cette fois, les gardes-frontières avaient arrêté 217 migrants clandestins, 58 contrebandiers et saisis une importante quantité d’armes dont deux lance-roquettes et plus des milliers de munitions ; mais également « 309 000 comprimés de Tramadol » et plusieurs tonnes de haschisch.

Niger : 148 migrants sortis de l’enfer libyen

Des déclarations similaires étant régulièrement publiées par l’administration miliaire  depuis le lancement de « L’opération globale Sinaï». Au cours de la période allant du 16 janvier au 12 février, il avait été question de 2 770 clandestins, 1 800 kilogrammes de chanvre, 103 000 cartouches de cigarettes, 29 fusils de chasse, 5 000 balles et 24 engins explosifs. En Mai, 334 migrants arrêtés et  1,882 kg de haschich saisis ; contre  18 bombes, 46 projectiles et 20 obus de mortier saisis en Aout dernier.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom