Eléonore Yayi

Le Collectif d’Epes pour une amélioration continue du sous-secteur privé de l’enseignement supérieur au Bénin témoigne sa gratitude au nouveau ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique pour son communiqué relatif au dossier de fermeture de certains établissements privés.

Le premier acte officiel du ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Éléonore Yayi, 5 jours après sa nomination, concernant la centaine d’établissements privés d’enseignement supérieur (Epes) fermés ou en passe de l’être à partir de la rentrée académique 2019-2020 réjouit le Collectif d’Epes pour une amélioration continue du sous-secteur privé de l’enseignement supérieur au Bénin.

Pour la « nouvelle dynamique »

Dans un communiqué de presse publié ce lundi 23 septembre 2019 et signé du professeur Albert Gandonou, ils ont tenu à remercier la nouvelle autorité de tutelle pour son communiqué N°3752/MESRS/DC/SGM/DAF/DGES/DEPES/SA du 10 septembre 2019, invitant les promoteurs d’Epes n’ayant reçu ni l’agrément ni l’autorisation de poursuite d’ouverture à produire des pièces complémentaires.

«Pour nous, ce communiqué est le signe d’une nouvelle dynamique que Mme la Ministre, à peine installée, a impulsé dans le sous-secteur privé de l’enseignement supérieur» affirme le Collectif. Il profite de la même occasion pour appeler les étudiants et leurs parents à « une sérénité totale ». Rappelons que la commission d’agrément et d’autorisation a publié, 21 août dernier, une liste provisoire de 103 Epes à fermer. Le communiqué du ministre permettra à certains peut-être de sortir de cette liste noire.

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. C’est une bonne chose. Nous estimons que le Nouveau ministre devrait se penser aussi sur la situation lattente des diplômes de master session 2018 non délivrés aux
    Étudiants qui qui s’impatiente menant. Après l’examen de la première édition de master, les candidats déclarés admis ne sont pas en mesure de rentrer en position de leur précieux diplôme. Nous serions au secours au nouveau ministre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom