Dans un jeu de mot insultant, un journal nigérian intitulé The Nation estime que le Bénin a coulé « son talon comme un animal prédateur, dans l’économie nigériane ». Il justifie ses propos par le riz de contrebande qui quitte le pays  pour le Nigéria. A l’en croire, il s’agit d’une « contrebande à grande échelle alimentée par des citoyens nigérians antipatriotiques et cupides, aidés par la politique de terrorisme économique du Bénin ».

Loading...
Outre la contrebande du riz, le média s’est également attaqué à l’essence de contrebande. Il cite un tweet de la directrice générale de la NNPC (Nigéria National Petroleum Corporation) . Celle-ci aurait indiqué qu’il existe des preuves qu’une bonne partie des près de 60 millions de mètres cubes d’essence que les Nigérians consomment quotidiennement se font passer en contrebande vers la République du Bénin et d’autres pays voisins. Mele Kyari aurait également ajouté que le carburant transporté des dépôts aux stations-service avait considérablement diminué.

“Le Nigéria doit garder ses frontières fermées…”

Donc, la fermeture des frontières nigérianes constitue en quelque sorte un frein à la contrebande de pétrole venant du Nigéria estime le journal qui cite le rapport mensuel d’une société de conseil en finance de Lagos, qui est parvenu à la même conclusion. La décision prise par le Nigéria de fermer ses frontières est donc salutaire du point de vue du média. Il estime même que « le Nigéria doit garder ses frontières fermées jusqu’à ce que le Bénin revienne à la raison ».

Voir les commentaires

9 Commentaires

  1. Les autorités béninoises ont reçu 3 gifles retentissantes coup sur coup (décision arbitrale, fermeture des frontières et le reste…) et les béninois en payent les conséquences.

    Manque de vision stratégique (la place du Bénin en Afrique de l’Ouest et dans le monde) et beaucoup d’ego, sans mécanismes pour l’entraver…
    Je me demande de plus en plus à quoi lui ont servi ceux qui entourent le président du Bénin, sur des sujets comme l’affaire sécuriport (93 millions $ quand même) et celles avec le Nigéria.

    A suivre donc

    \\\\///
    (@_@)

  2. c’est faux , le Nigeria vend son pétrole et profite des benefices , les raisons de la fermeture sont ailleurs , ne nous mentez pas ici , il n’y a pas de contrebande du moment où le Nigeria vend , je ne vois pas la contrebande , dites plutôt que c’est les station de vente de petrole qui ont négocié cette fermeture pour empêcher le vendeurs ordinaires d’opérer

    • C’est SOCRATE qui a dit, je cite: la pire des ignorances est celle là même qui croit savoir.
      Vous êtes tellement convaincu de ce que vous dites cher compatriote, que vous trouvez aisément des coupables, et pourtant vous faites erreur.
      Retenez que l’État nigérian depuis des décennies subventionne significativement les produits pétroliers à la pompe pour ces citoyens. Quand des citoyens d’autres pays comme le Bénin vont sur le territoire nigérian à la station pour remplir des bidons d’essence pour ensuite traverser la frontière par des chemins détournés pour le revendre sur le territoire béninois on appelle ça de la contrebande. De ce fait, le contribuable nigérian subventionne sans le vouloir les consommateurs béninois.
      J’espère que le développement que je viens de faire et les recherches complémentaires que vous ferez suffiront de vous éclairer. Sauf si vous appartenez à cette nouvelle race de béninois qui préfère la polémique à la vérité

  3. Voilà qui est clair. Hélas, Talon n’a pas ce problème à Coeur. Il croit que la ruse marche avec tout les presidents. il ne suffisait aps de rencontrer Buhari au TICAD et venir faire de la propagande médiatique sur l’ouverture prochaines des frontières. Des jours après, le camouflet est là. Quelle honte. Evidemment pour des gens que le ridicule ne tue, il ne faut aps s’attendre à grande chose. Tchikooii.

  4. dako felix….

    Un peu de patience…et laissons le temps au temps…

    dangoté a rencontré ajavon à paris..apres la fermeture des frontières..

    Les deux évènements sont liés…et c’est ce qui est visible..

    Tout sera résolu parce que dieu aime le benin

    • C’est une bonne décision si mon pays sait en profiter.C’en est encore une autre que le géant voisin ne joue pas trop au capricieux.Car si mon pays en paie le prix, le Nigeria n’en demeure pas moins affecté.Vivement que les états arrivent à trouver un terrain d’entente pour juguler cette situation qui fait du tort à nos commerçants et non aux politiques comme le pensent certains compatriotes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom