©SoTennis

La ferveur autour du mouvement gilets jaunes étant retombée, les langues se délient. Partisans ou opposants au mouvement, de nombreuses personnes montent au créneau afin de saluer ou tacler les causes défendues par les manifestants. Récemment, c’est l’ancien coach de tennis, vainqueur de la Coupe Davis, Yannick Noah, qui est monté au créneau.

Selon lui, les injustices dénoncées par les manifestants étaient légitimes, toutefois, ce dernier estime que tout est parti un peu trop dans tous les sens. “Je n’en ai rien pensé, c’était un brouhaha. Ils dénonçaient légitimement des injustices, mais c’est parti dans tous les sens“, affirmait-il récemment dans les colonnes du Parisien. Une sortie qui intervient alors même qu’il est souvent été accusé de trop s’immiscer en politique.

Les gilets jaunes, très peu pour Noah

Quand tu es artiste ou sportif, tu n’es pas un citoyen et tu n’as pas le droit de dire ce que tu penses“, a-t-il ainsi fustigé ajoutant se sentir comme un citoyen lambda, tout à fait normal. En effet, quatre de ses enfants vivent aux USA, deux y sont même nés. Aujourd’hui, Noah est donc un peu partout, enviant par la même occasion celles et ceux qui vivent loin de la politique. Toutefois, s’il refuse d’entendre parler de politique politicienne, loin de lui l’idée de cracher sur la France.

Noah défend la France

Selon sa dernière sortie, la France est tout sauf un pays “triste, fâché, sceptique”. En effet, l’hexagone rayonne dans le monde pour son système de santé ou d’éducation. Une situation qui fait beaucoup d’envieux selon Noah, pour qui des milliers de personnes aimeraient être à la place de certains Français. “Vive la France, quoi ! Quand tu voyages un peu, tu te dis qu’en matière de santé et d’éducation, on a une de ces chances !“, conclut-il.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom