Les espaces verts aménagés de Houéyiho et de Missèbo sont sales. C’est le constat fait ce lundi 09 septembre par les ministres de la décentralisation et du cadre de vie. Ils sont en effet descendus sur le terrain dans la journée pour toucher du doigt ce que les populations ont plusieurs fois déploré.

Loading...

« Les images qui ont circulé ces dernières semaines sur les réseaux sociaux, nous ont amenés à effectuer cette descente  pour donner l’alerte afin que les prestataires se ressaisissent » a déclaré le ministre du cadre de vie José Didier Tonato. Il annonce ensuite la décision du gouvernement de décharger la mairie de cette tâche de salubrité qui lui incombe. « Nous avons été instruits par le chef de l’Etat pour reprendre la main jusqu’à ce que la mairie soit prête pour assumer ses responsabilités en matière de l’entretien de la ville et des espaces publics » informe M Tonato qui invite le maire de Cotonou à agir.

“Il y a des immondices partout…”

A l’en croire, celui-ci doit rappeler à l’ordre les élus locaux et les prestataires parce que depuis que le gouvernement a confié ces espaces verts à la mairie, « il y a des immondices partout, la poubelle est pleine, des sacs de déchets solides ménagers sont laissés sur les sites ». Le ministre du cadre de vie a par ailleurs indiqué que l’entretien n’était pas seulement une question de ressources financières mais aussi une question de conscience et d’appropriation des projets.

“Ce que nous avons vu ce soir est déplorable…”

Tout comme son collègue, le ministre de la décentralisation a aussi déploré le triste spectacle auquel il a assisté.« Ce que nous avons vu ce soir est déplorable et vraiment regrettable » s’indigne Alassane Seidou. Il rappelle aux élus communaux leur responsabilité dans la gestion de ces sites. Le maire par intérim de Cotonou Isidore Gnonlonfoun et le préfet du Littoral Jean Claude Codjia ont pris l’engagement de travailler de concert avec le gouvernement pour que ces espaces verts soient bien entretenus.

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. La mairie de Cotonou et les sous-maires n’ont jamais pensé mettre en place des espaces verts et encore moins, à les entretenir. Ce qui importait pour Léhady Soglo et ses sbires dans le temps, c’était de vendre les espaces de parcelles encore disponibles , ce qui fait qu’il n’y a pratiquement plus de places pour créer des espaces verts comme on en voit dans les autres pays africains ou en Europe. Il faut déssaisir ces incompétents de ces tâches et donner une nouvelle allure à cette ville sale et insalubre..

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom