La dernière rencontre du G7 a-t-elle changé la donne ? En effet, on se souvient que le ministre iranien des affaires étrangères Zarif s’en rendu du côté de Béziers il y a quelques semaines afin de rencontrer les dirigeants du groupe. L’occasion pour beaucoup de spéculer sur une possible avancée du dossier. Si Trump a vite calmé tout le monde, aujourd’hui, ce dernier serait prêt à faire le premier pas.

Loading...

Interrogé sur la possibilité de lever partiellement les sanctions imposées au régime iranien, le président américain a été très clair, affirmant que pour l’heure, la question ne se posait pas. Toutefois, il a reconnu l’énorme potentiel de l’Iran, potentiel qu’il aimerait voir déployer dès lors qu’un accord sera trouvé. Toutefois, la possibilité d’une rencontre avec le président iranien Rohani reste à l’étude.

Trump tend la main, Téhéran la refuse

Une main tendue que l’Iran a très vite rejeté. Pas question pour Téhéran de participer à une rencontre tant que les deux nations ne se sont pas mises d’accord sur la levée des sanctions internationales. « Tant que le terrorisme économique du gouvernement américain et les cruelles sanctions sont imposés au peuple iranien, il n’y a pas de place pour des négociations », a ainsi lancé le représentant iranien à l’ONU, Majid Takht-Ravanchi.

Trump, une nouvelle ligne politique ?

Toutefois, il convient de souligner la nouvelle ligne tracée par le gouvernement américain. Après s’être montré inflexible, le président Trump semble avoir pris un peu de recul par rapport à la situation. Libéré de son ancien et très influent conseiller à la sécurité John Bolton, le président américain semble également avoir accepté l’idée d’une médiation française. Pour rappel, les tensions entre les deux nations se font relativement vives depuis le retrait américain de l’accord de Vienne signé en 2015.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom