Photo d'illustration

Un ressortissant congolais s’est récemment vu refuser l’accès au sol français par la compagnie marocaine Royal Air Maroc (RAM). Lors des dernières vérifications, à l’aéroport Mohammed V au Maroc, avant le décollage de l’avion en partance pour Paris, les agents de la société aérienne marocaine ont interdit à l’individu d’embarquer, en évoquant des irrégularités sur ses papiers.

La RAM a saisi son passeport

Il était donc obligé de rester pendant 15 jours dans l’aéroport, puisque la RAM lui avait saisi son passeport. L’homme en question avait en sa possession un reçu de demande de renouvellement de titre de séjour. Un papier que reconnaît pourtant la Police aux Frontières (PAF) française et le consulat français à Brazzaville. Dos au mur et grâce à ses parents qui résident sur le territoire français, le Congolais a décidé de prendre un billet pour voyager à bord d’ Air France.

Il se couchait par terre

Mais la Royal Air Maroc a refusé de lui rendre son passeport. Selon l’association marocaine Groupe antiraciste et de défense et d’accompagnement des migrants et des étrangers (GADEM), le congolais n’avait pas d’autre choix que de se coucher par terre et de prendre des médicaments vitaux donnés par les agents de la PAF ainsi qu’un repas.

Notons que le GADEM avait indiqué que la RAM avait proposé au congolais de payer un aller simple pour le Congo, ce qu’il a d’ailleurs refusé.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom