Ph d'illustration : SOCIAL MEDIA / SEA-EYE

La mort par balle d’un migrant soudanais en Libye a fortement ému la communauté internationale. L’Union européenne a exprimé son désaccord avec les méthodes des soldats libyens qui ont entraîné la mort du migrant. Le drame s’est produit ce jeudi alors que les gardes-côtes libyens obligeaient une centaine de migrants à regagner un centre de détention provisoire. Certains migrants avaient pris la fuite et les gardes-côtes avaient tiré. Un migrant d’origine soudanaise était tombé sous les balles des soldats.

Le migrant soudanais avait été mortellement atteint au dos et était mort. Les soldats prétendent avoir tiré en l’air. L’Union européenne qui appuie la Libye dans la lutte contre l’immigration clandestine en aidant à empêcher les migrants de se lancer à la conquête de la mer Méditerranée est consternée par ce décès et exige l’ouverture d’une enquête pour situer les responsabilités.

L’UE exige l’ouverture d’une enquête approfondie

Maja Kocijančič, porte-parole de Federica Mogherini cheffe de la diplomatie européenne, s’est prononcée sur ce drame. « L’utilisation de balles réelles contre des civils vulnérables non armés est inacceptable en toutes circonstances et, dans ce contexte, nous appelons les autorités libyennes à mener une enquête approfondie pour clarifier les circonstances et veiller à ce que des mesures soient mises en place pour que de tels incidents ne se reproduisent pas ». Depuis la chute du guide libyen, l’immigration clandestine via la traversée de la mer Méditerranée a connu un essor inquiétant.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom