Le premier ministre israélien Benyamin Netanyayu a essuyé un sérieux revers ce lundi 9 septembre 2019 au parlement. Il a échoué dans sa volonté de faire voter un amendement pour autoriser son parti à envoyer des militants équipés de caméras dans les bureaux de vote. L’objectif visé par cette disposition est d’intimider les électeurs arabes majoritaires dans certains bureaux de vote, de les effrayer de sorte à les empêcher de voter.

Loading...

Une ruse contre les israéliens arabes

Cette mesure visant à éviter le vote arabe dans les bureaux de vote est une ruse du premier ministre israélien Benyamin Netanyahu pour réduire les votes contre son camp. Les élections sont prévues dans huit jours et les sondages donnent le Likoud, parti de la droite ultranationaliste et religieux de Benyamin Netanyahu, largement perdant. Netanyahu ne pourra certainement pas disposer de la majorité nécessaire à son parti pour former un gouvernement. La stratégie qui vise à empêcher les votes des israéliens arabes a déjà été utilisée en avril 2019 où le Likoud avait engagé près de 1200 jeunes pour empêcher le vote des arabes.

Un dissident de droite auteur de l’échec de Nétanyahu

L’échec de cette disposition au parlement avait été rendu possible grâce au fait que le dissident de droite Avigdor Lieberman avait exprimé son désaccord pour la mesure et avait voté contre en comité. Le parlementaire dissident de droite assure que le pays n’a jamais connu de fraudes électorales d’envergure pour justifier de telles mesures et que si cela devrait être fait, seuls des fonctionnaires devraient être chargés de cette forme de supervision et pas ceux qu’il appelle « la milice privée de Nétanyahou ».

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom