L’ex ministre de l’écologie Nicolas Hulot est bien remonté contre l’ancien président de la République Nicolas Sarkozy. Dans un entretien accordé à la Radio et Télévision Suisse (RTS) Nicolas Hulot a manifesté une colère agressive et violente contre l’ancien président avec un ton cassant et tranchant. Et des mots forts et lourds de sens. Car l’homme semble plus que fâché contre l’ancien président.

« Abject », « irresponsable », « pathétique »

Nicolas Hulot s’est insurgé contre le ton moqueur avec lequel Nicolas Sarkozy a discouru sur la jeune militante écologique suédoise de 16 ans Greta Thunberg. Sarkozy s’exprimait en effet devant le Medef le 29 août passé et trouvait ironiquement la jeune suédoise « si sympathique, si souriante, tellement originale dans sa pensée… ». Des allusions qui plaisent fort peu à l’animateur et producteur de l’émission télévisée Ushuaia Nicolas Hulot qui traite l’ancien président d’« abject », « irresponsable » et de « pathétique »

« Une situation pathétique psychologique »

Avec un brin de violence, Nicolas Hulot estime qu’en s’attaquant aux autres et particulièrement à la jeunesse via Greta Thunberg, Nicolas Sarkozy doit certainement être dans « une situation pathétique psychologique », lui qui n’a « aucune proposition, aucune expression intelligente compte tenu du contexte écologique ». « Qu’avons nous entendu d’intelligent ou d’intelligible de sa part ? » questionne M. Hulot.

L’ancien ministre de Macron critique en outre la suffisance de Sarkozy et revient sur une allusion le concernant faite par l’ancien président. Sarkozy ironisait aussi à son propos devant le Medef : « Il y avait un ancien ministre de l’Écologie dont j’ai oublié le nom, qui dans la même journée a dit : “Dans 10 ans, il n’y aura plus que des voitures électriques” et “dans 10 ans, on fermera toutes les centrales nucléaires”. Les voitures électriques n’ont pas besoin d’électricité, c’est bien connu ». Nicolas Hulot ne décolère pas et estime que l’ancien président a déformé ses propos et menti sur son compte. « Un mensonge absolu. J’avais promis la fin des véhicules thermiques en 2040 » déclare-t-il exaspéré par le comportement de Nicolas Sarkozy.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom