Il y a quelques jours, le pape François réagissait avec un certain détachement au supposé complot fomenté à son encontre, complot visant à le faire tomber. Il y a quelques heures, le souverain pontife a accepté de revenir sur sa sortie après que plusieurs journalistes américains lui aient posé la question à l’occasion du vol retour qui le ramenait de Maputo à Rome.

Ce dernier a tout d’abord tenu à distinguer deux sorties de critiques. Selon lui, certaines personnes n’hésitent pas à dire les choses en face, telles qu’elles sont supposées l’être. D’autres en revanche, esquissent un sourire avant de parler une fois que le pape a le dos tourné, un caractère « inhumain » selon le pape François, qui rappelle qu’outre les catholiques américains, des membres même de la Curie n’hésitent pas à pointer du doigt sa façon d’agir.

François réagit aux rumeurs de schisme

Loin de lui cependant l’idée de remettre en cause les critiques et de se braquer dès qu’il est attaqué. Au contraire même puisque celui-ci a toujours vu la critique comme un « élément de construction », un moyen de s’améliorer. « La critique malsaine ne sert à rien, n’aide pas », a-t-il cependant nuancé, avant de mettre en garde celles et ceux qui agissent dans l’ombre afin de faire du tort à l’Église. Changer de pape, provoque un schisme, les idées et les accusations sont nombreuses, notamment aux États-Unis ou une partie de l’Église redoute une scission au sein de l’Église.

« Je prie pour qu’il n’y en ait pas parce qu’il y va de la santé spirituelle de beaucoup de gens, pour qu’il y ait le dialogue, qu’il y ait la correction quand quelqu’un se trompe. Mais le chemin du schisme n’est pas chrétien », a lancé le pape à ce sujet. Accusé d’être communiste par la communauté religieuse américaine, François lui, se défend et affirme suivre la même ligne tracée par son illustre prédécesseur, Jean-Paul II.

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom