Les récents chiffres de personnes décédées foudroyées ont fini d’alerter l’opinion sur le danger que représentent les orages. Dakar qui était considéré comme une zone à moindre risque a comptabilisé neuf morts sur un total de 14 sur l’ensemble du territoire sénégalais rapporte la presse. Cette situation est dénoncée par les populations qui accusent les autorités de négligence.

Selon le journal L’As le Sénégal comptabilise au total 5.250 paratonnerres qui sont installés sur certains bâtiments jugés plus sensibles tels que les stades, certains bâtiments administratifs et marchés etc. La protection civile fait état d’un manque de paratonnerres notamment dans la capitale. En effet le nombre de paratonnerres installés entre 2012 et 2018 serait de 252 au total avec un rayon d’action situé entre 180 et 200 mètres. Les installations ont été effectuées par la direction de la protection civile.

Miser sur la sensibilisation

Les populations accusent les autorités de négliger les questions liées à la sécurité. Pour le moment les campagnes de sensibilisation se multiplient notamment via les réseaux sociaux avec les partages des bons gestes à adopter en cas d’orage. Pour rappel Dakar a longtemps été habitué par des périodes hivernales avec peu de précipitations. Les fortes pluies de cette année ont mis en exergue les problèmes d’évacuation d’eaux tout en soulevant le nombre limité de paratonnerres dans la capitale.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom