L’affaire Gbagbo et Blé Goudé connait un nouveau rebondissement. En effet, huit mois après la décision relative à l’acquittement de l’ancien président ivoirien ainsi que son co-accusé dans le procès de crime contre l’humanité, la procureure de la Cour Pénale Internationale a annoncé ce lundi 16 septembre 2019, son intention de contester la décision. Fatou Bensouda compte démontrer qu’il y eu des irrégularités dans le processus ayant abouti à la décision de leur acquittement. Pour elle, la chambre de première instance aurait dû demander un non-lieu au lieu de l’acquittement des deux mis en causes.

Une norme de preuve non appliquée selon Bensouda

« L’appel démontrera que la chambre de première instance a commis des erreurs de droit et de procédure qui ont abouti à l’acquittement de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé pour tous les chefs d’accusation » fait remarquer l’annonce Fatou Bensouda la procureure de la Cour Pénale Internationale. Elle reproche notamment aux juges d’avoir prononcé la décision « sans formuler correctement et sans appliquer de manière cohérente une norme de preuve clairement définie ». Notons que depuis cette décision, les deux ex-dirigeants Ivoiriens jouissent d’une liberté sous conditions.  

Voir les commentaires

4 Commentaires

  1. Ah! Madame “Gros ****” vient encore nous pomper l’air.
    Et dire que c’est avec l’argent public, donc nos impôts qu’elle est payée.
    A quand son procès pour faux emploi?

  2. Honte à elle. Nous savons tous que Ouattara donne des marchés très juteux à son époux en Côte d’Ivoire pour qu’elle se batte corps et âme piur maintenir Gbagbo et Blé goude en prison tout jusqu’aux prochaines élections. C’est triste et honteux.

  3. Elle tente le tout pour le tout afin que les deux soient mis hors jeux pour les prochaines élections. C’est oublié qu’elle a déjà perdu et que elle n’a plus d’avenir alors que les deux prisonniers en ont.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom