Cela fait plus d’un mois maintenant, que le roi du Coupé Décalé, DJ Arafat, s’est tué dans un terrible accident de moto. La mort du Daishikan avait plongé dans le désarroi ses fans et toute la communauté du showbiz africain. Avec la mort du Yôrôbô, la Côte d’Ivoire a perdu l’un de ses plus valables représentants, un artiste au talent hors norme.

Le décès de DJ Arafat a suscité les rumeurs les plus folles sur les réseaux sociaux. Certains des fans de l’artiste, les “Chinois” ont affirmé que leur idole n’était pas mort en arguant toutes sortes de réflexions farfelues. C’est ainsi que lors de l’enterrement du Daishikan, ses fans ont commis un acte incompréhensible en profanant sa tombe. Il s’en est suivi des scènes de violence qui sont venues gâcher les funérailles de DJ Arafat.

Un post fatal

Diane Blé, une jeune étudiante ivoirienne a été interpellé par la justice pour avoir posté un commentaire pernicieux sur Facebook en rapport avec la profanation de DJ Arafat. La principale intéressée avait indiqué qu’elle n’avait fait que copier et coller le message d’un autre internaute. Tout récemment, la justice a livré son verdict et la jeune Diane Blé fut condamnée à un an de prison ferme. Hier, Vendredi 20 Septembre, l’étudiante a été déférée à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan.

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom