Alors que la situation des migrants africains bloqués en Libye est de plus en plus critique, le gouvernement rwandais de Paul Kagame a décidé de prêter main forte aux réfugiés. Mardi dernier, le président du Rwanda a signé un accord avec l’Union Africaine (UA) et le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR) visant à accueillir les réfugiés africains. Cet accord vise en particulier les migrants africains provenant de l’Afrique de l’Est, et 500 seront accueillis dans quelques semaines.

30 000 africains pourraient être accueillis

« Nous recevrons un nombre initial de 500 (personnes) dans quelques semaines » a laissé entendre la représentante permanente de Kigali à l’Union Africaine, Hope Tumukunde Gasatura. L’Etat Rwandais affirme être en mesure d’accueillir 30 000 migrants, tout en insistant sur le fait que cela se fera par tranche de 500 pour ne pas donner lieu à un surpeuplement.

Une autorisation de rester dans le pays

Les migrants seront logés dans des centres qui abritaient des réfugiés burundais. Ces derniers avaient fui leur pays à cause des tensions. Par ailleurs, la ministre chargée des mesures d’urgences au Rwanda a fait remarquer qu’il se peut que le gouvernement rwandais donne l’autorisation à certains migrants de demeurer au Rwanda.

Notons que le Rwanda est le deuxième pays africain à ouvrir ses portes aux migrants africains bloqués en Libye, après le Niger. A la fin de l’année 2017, celui-ci avait accueilli environ 3000 réfugiés africains.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom