Simone Ehivet Gbagbo, l’épouse de l’ancien Président détenu de La Haye, et deuxième vice-présidente du parti politique de Laurent Gbagbo, le FPI ; avait tenu à rassurer tous les partisans de l’ancien parti au Pouvoir, que le Front Populaire Ivoirien (FPI) participerait bel et bien  aux prochaines joutes électorales en Côte d’ivoire de 2020 ; « Toutes… ».

Loading...

« En 2020, le FPI sera aux élections, à toutes les élections… »

Alors que le Front populaire était officiellement divisé, avec une frange désireuse de se démarquer du père fondateur, Laurent Gbagbo (FPI, ‘’Opposition’’) et l’autre résolu à perpétuer le combat de l’ancien détenu de La Haye (FPI, ‘’Gbagbo ou rien) ; des nombreuses voix s’élevaient au sein de l’opinion publique pour savoir si  le mythique parti de l’opposition avait une quelconque chance aux prochaines élections. Car le FPI partait avec un handicap de taille, il n’était pas sûr que le fondateur, Laurent Gbagbo pourrait être de retour à temps pour pouvoir poser sa candidature.

Acquittement de Gbagbo : Simone raconte les aveux de certains témoins

Mais Simone Gbagbo, ce jeudi, à Daloa, dans le centre-Ouest de la Côte d’Ivoire, avait tenu à être péremptoire ; « Laurent Gbagbo m’envoie vous dire qu’en 2020, le FPI aura des candidats à l’élection présidentielle, aux élections municipales, législatives et régionales sur l’ensemble du territoire ».

Une précision de taille, qui précisait qu’ici le FPI dont il était question était celle fidèles à la personne et aux idéaux du père fondateur. Et celle que l’on nommait ‘’la dame de fer’’ de préciser que le l’heure n’était plus aux élucubrations démagogiques mais à des actions forts et concrets sur le terrain, « C’est pour ça que je suis là. Je m’adresse aux amis du PDCI ( de Henri Konan Bédié) pour dire venez, c’est le temps. On ne va pas aux élections pour gagner si on les prépare pas ».

Pour Simone donc, en marge des querelles sur les réformes des textes électoraux, les partisans du FPI ne devaient surtout pas se laisser distraire et se ranger en ordre de bataille pour ces prochaines joutes ; « Gbagbo vous demande de vous faire établir des cartes nationales d’identité et de vous faire inscrire sur la liste électorale. Mobilisons nos parents à se faire inscrire sur la liste électorale » aurait-elle enfin exhorté.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom