Le drame qui s’est produit lundi au large de l’îlot Sarpan sur la corniche Ouest de Dakar continue de faire l’actualité. Le bilan provisoire des rescapés a été réévalué à 42 personnes hier. Au même moment, le nombre de quatre morts a été confirmé par le ministre de l’environnement Abdou Karim Sall. Sur ces quatre personnes décédées, on note la présence d’un bébé de deux ans.

Le chavirement de la pirogue a causé la mort d’une enfant de deux ans nommée Anna selon l’oncle de cette dernière interviewée après l’accident. Elle était accompagnée de sa mère de son frère et de sa sœur tous rescapés de l’incident. Les trois autres personnes décédées sont un agent du parc et deux jeunes personnes. Le nombre de rescapés annoncé par les autorités était initialement de 39 personnes : vingt-quatre (24) sénégalais, six (6) français, deux (2) Allemands et un(1) Bissau Guinéen. Le chiffre avancé est passé de 42 rescapés par la suite.

Une alerte refait surface

Un tweet datant de 2018 sur la précarité de la pirogue qui assure la navette entre Dakar et l’Île a refait surface après ce drame. L’auteur du tweet Demba Gueye, fondateur de la « Kebetu Digital Academy » écrivait : « Ce bateau qui transporte les visiteurs de ce superbe îlot est équipé d’un vieux moteur se 40CV qui tombe souvent en panne juste en quittant ». L’ire des internautes est décuplé par la réaction d’un membre de la cellule de communication du ministère de l’environnement qui assurait la mise à niveau des normes sécuritaires sous ce poste, 10 mois auparavant.

Les interrogations restent entières à voir les réponses postées sur la page twitter du président de la république qui présentait ses condoléances.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom