Photo: Ted S. Warren Associated Press

L’avionneur américain Boeing est en pleine tourmente en ce qui concerne son modèles 737 Max mis hors circulation depuis maintenant sept mois. En effet, une conversation entre deux employés de la société a été récemment divulguée et met en cause le système automatique, qui devait permettre au 737 Max de ne pas partir en piqué.

Selon cette discussion qui est datée de trois ans, le MCAS avait des problèmes de pilotage en mode simulateur de l’avion. Cette conversation impliquait, Mark Forkner un employé chargé d’assurer la certification internationale du 737 Max et un de ses collègues.

Un problème non évoqué dans le manuel

Il avait dans la discussion, fait savoir à son collègue que le MCAS rencontrait des problèmes dans le simulateur. Mark Forkner disait qu’il n’avait donc pas dit la vérité à l’agence fédérale de l’Aviation (FAA). Et huit mois auparavant, il avait demandé à l’autorité de régulation s’il était possible de ne pas évoquer le MCAS dans le manuel de l’avion. Chose que la FAA avait approuvé. Cependant, celle-ci reproche maintenant à l’avionneur de ne pas lui avoir parlé de ces conversations plutôt. Dans une lettre, la FAA fait savoir que c’est le jeudi dernier que Boeing a tenu au courant le département des transports concernant ces messages.

La FAA demande des explications

Elle précise en fait que l’avionneur avait fait la découverte de ses documents depuis plusieurs mois. Ce sont des allégations confirmées par le Seattle Times qui explique que Boeing avait remis ces documents contenant ces messages, au ministère de la justice depuis février dernier. En outre, la FAA a via une lettre le vendredi dernier, demandé à ce que le PDG de Boeing fournisse des explications sur ces conversations. Cela pour savoir pourquoi l’avionneur avait attendu aussi longtemps pour donner ces documents à son régulateur en charge de la sécurité.

Notons que le Dennis Muilenburg, doit également être entendu par le Congrès le 30 octobre 2019 à Washington. Pour rappel, le Boeing 737 Max a entrainé le crash des vols 610 de Lion Air et 302 d’Ethiopan Airlines qui ont fait un total de 346 morts.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom