L’immobilisation au sol des Boeing 737 Max a entraîné de graves perturbations chez la plupart des compagnies aériennes. La compagnie Air Canada ne sortira pas totalement indemne de cette disposition sécuritaire. Le manque à gagner entraîné par cette mesure est grand chez Air Canada car la mesure concerne 36 appareils qui auraient dû fonctionner à plein régime et qui se retrouvent malheureusement interdits de voler.

L’incidence est donc très importante chez la compagnie canadienne. En témoignent les propos de Calin Rovinescu, le président et chef de la direction d’Air Canada. « Le retrait de 36 appareils 737 MAX normalement prévus durant notre saison de pointe estivale a eu des répercussions défavorables sur nos finances, notre réseau, notre gamme de produits et nos ressources humaines, et l’immobilisation au sol de ces appareils nous empêche de réaliser notre plein potentiel », a déclaré l’homme dans un communiqué en date de ce mardi.

Des bénéfices en baisse

Les chiffres de la compagnie sont d’ailleurs parlants et montrent l’impact de cette mesure sur les résultats obtenus au troisième trimestre. Le transporteur canadien a connu une baisse significative de ses bénéfices. Les gains au dernier trimestre de cette année font 636 millions de dollars, soit une baisse de l’ordre de 66 millions de dollars en comparaison aux résultats obtenus au dernier trimestre de l’année dernière. Le baisse se ressent donc tout naturellement sur le bénéfice par action qui passe de 2,55 dollars au troisième trimestre de l’année dernière à 2,35 dollars cette année.

Un motif de réjouissance non négligeable

Néanmoins, la compagnie possède un motif de réjouissance dans ce tableau sombre. Paradoxalement au bénéfices en chute libre, les revenus de la société canadienne sont globalement en hausse et tutoient même des sommets. De 5,41 milliards $ au troisième trimestre de l’an dernier, les revenus ont atteint 5,55 milliards $ pour le dernier trimestre de cette année. Calin Rovinescu est particulièrement enchanté par cette belle progression des revenus.

«Le troisième trimestre a été excellent pour Air Canada, avec des produits d’exploitation sans précédent de près de 5,6 milliards $ et des liquidités record d’environ 7,4 milliards $. Impressionnants en soi, ces résultats sont d’autant plus remarquables qu’ils ont été atteints malgré les graves perturbations visant nos activités et notre structure de coûts qu’a entraînées l’interdiction de vol des appareils 737 MAX de Boeing», a expliquéCalin Rovinescu.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom