© D.R

Le président gabonais, Ali Bongo Odimba, en lutte pour se rétablir d’un accident vasculaire cérébral qui l’avait laissé presque pour mort, devait encore faire face à ses multiples détracteurs politiques au Gabon qui remettait en question sa capacité à gouverner. Mais selon Jeune Afrique, l’hebdomadaire panafricain, le président gabonais « s’en remet plutôt bien ».

Ali Bongo « s’en remet plutôt bien »…

Dans son éditorial politique, sur la situation du président Ali Bongo au Gabon, Marwane Ben Yahmed, directeur de publication de Jeune Afrique ; ce Lundi avait été plutôt péremptoire. Pour le journaliste qui aurait côtoyé l’homme politique pendant des années, si cela avait relevé du « miracle » pour le président gabonais d’avoir survécu à son accident cérébral, il n’en demeurait pas moins « qu’ABO s’en remet plutôt bien ».

N’en déplaise donc à tous les détracteurs politiques du président gabonais, l’homme serait bien en état de gouverner. Mieux, l’éditorial laisse croire que si sur le plan physique, Ali Bongo avait fait d’énormes progrès et que les efforts à venir étaient tout aussi importants pour une totale rééducation, « Sur le plan Psychique » en revanche, le chef de l’état gabonais « n’a rien perdu de ses capacités ».

Ali Bongo continuerait donc à avoir toute sa lucidité. D’ailleurs selon magazine le président gabonais qui était assez lucide pour comprendre qu’un chef debout était plus respectable qu’un chef assis, aurait mis les bouchées doubles, s’étant astreint à de « drastiques régimes », pour pouvoir quitter « en l’espace de quelques mois, (…) son fauteuil roulant pour une canne ».

Voir les commentaires

2 Commentaires

  1. L’hebdomadaire Jeune Afrique n’est pas si loin des canards de chez nous au Benin
    Pour quelques Kobo on peut vous faire une publicité mensongère
    Une réserve s’impose donc
    Nous souhaitons néanmoins un prompt rétablissement au président
    Je passais
    Le Plombier

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom