Le président tanzanien John Magufuli est un adepte des méthodes fortes dans les écoles. Il a récemment félicité un commissaire régional qui a été filmé en train de battre des élèves du collège. Des collégiens coupables d’avoir voulu mettre le feu à leurs dortoirs. La vidéo montre un groupe de jeunes allongés à même le sol, sérieusement bastonnés par le commissaire régional, Albert Chalamila.

Cette vidéo abondamment partagée dans le pays est parvenu au président John Magufuli qui a décerné un satisfecit au responsable d’un tel acte. « J’ai parlé au commissaire régional de Mbeya (M. Chalamila) et je lui ai dit : “vous avez fait un excellent travail en les bastonnant”». Et le président d’ajouter : « Il aurait dû les harceler encore plus. Ceux qui défendent les droits de l’homme doivent payer pour les dortoirs – ces bâtiments ont été construits grâce aux contributions des parents pauvres », a déclaré le Président.

Magufuli désireux de voir changer la loi qui interdit le châtiment corporel

En Tanzanie comme dans la plupart des pays, les châtiments corporels sont encadrés. Seuls les chefs d’établissement sont autorisés à porter des coups pour des motifs bien valables et le nombre des coups ne devrait pas excéder quatre. Le président John Magufuli désapprouve cette loi qu’il appelle à modifier. Il estime que tous les enseignants devraient être autorisés à porter des coups à leurs apprenants qui les méritent.   

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom