talon

Le président Patrice Talon a accordé un entretien à France 24 et RFI dans lequel il est revenu sur certains sujets d’actualité tel que le cas Boni Yayi, le franc CFA, la fermeture des frontières par le Nigéria, le nombre de morts lors des violences postélectorales… «Je souhaite que Boni Yayi rentre au Bénin», a confié le président Talon, invité à s’exprimer sur la situation de l’ancien président du Bénin.

Pour lui, Boni Yayi est désormais une personnalité particulière dans l’espace de vie au Bénin. Il a rappelé qu’ «il est important que l’alternance politique soit une réalité en Afrique, que les présidents en exercice puisse facilement passer la main».  C’est pourquoi, «quelqu’un qui a été président de la République et qui peut-être même a confondu les choses répréhensibles doit faire l’objet d’un traitement particulier».

Il estime que les nations africaines continuent de se construire. Et pour peu qu’un ancien président de la République fasse objet de tracasserie fondé ou pas, une bonne partie du peuple peut mal le percevoir. C’est pour cela, «j’ai beaucoup regretté l’implication dans ce qui s’est passé». Talon relève que Yayi est impliqué dans ce qui s’est passé. Et il confie qu’il l’a dit ouvertement à l’ancien président. Malgré cela, il souhaite que Yayi rentre pour montrer au peuple béninois que, «même s’il a désapprouvé la manière dont les élections se sont passées par la mise en œuvre des nouvelles et que cela a pu amener de la violence, nous sommes capables de tirer un trait sur cet évènement difficile». Boni Yayi, selon le chef de l’Etat, n’a plus rien à craindre surtout avec l’amnistie. Et pour la première fois, Talon a officiellement renseigné sur le nombre de morts lors des violences postélectorales. Il a indiqué que le procureur de la République et le ministre de l’Intérieur ont dénombré quatre morts.  

Réforme du système partisan

Pour Talon, le taux d’abstention aux dernières élections législatives n’est pas un désaveu. Il a rappelé que les lois pour réformer le code électoral et la charte des partis politiques ont été votées par des députés qui étaient en place avant son élection. Dans la mise en œuvre de ces lois il y a eu des difficultés parce que la classe politique n’était pas suffisamment prête.  Le chef de l’Etat estime que c’est normal que ces lois engendrent des controverses. Pour lui, il n’y a pas de lois réparatrices qui n’engendrent pas de polémiques.

Candidat en 2021?

Patrice Talon n’a pas encore tranché sur sa candidature à la présidentielle de 2021. Mais, il informe que sa candidature sera condition par trois éléments. Le premier concerne sa disponibilité, son état d’esprit. Le second a trait à l’environnement politique. Et le dernier à trait avec la mise en œuvre de son programme d’action. Sur ce dernier élément, le président reconnait qu’il a fallu du temps pour la mise en œuvre de l’action gouvernementale. Et donc, Talon avisera en temps opportun s’il y a lieu de se représenter.

Fermeture de frontières

Le chef de l’Etat est bien clair, la fermeture des frontières entre le Bénin et le Nigéria n’a rien à voir avec le traitement qu’a subi Boni Yayi au lendemain des élections législatives. Cela dit, il explique que la situation des frontières terrestres entre les deux pays est difficile et préoccupante aussi bien pour le gouvernement, pour la population béninoise que même les autorités nigérianes. Il confie que le président nigérian Buhari est très embarrassé de la situation. Mais, il rassure qu’un travail se fait pour trouver que cette solution radicale ne puisse pas durer. Il y aura bientôt une solution pour satisfaire le libre échange entre les deux pays.

Et le franc CFA?

Sur la question du franc CFA, Patrice Talon est pour le transfert des réserves monétaires de la Banque centrale de l’Afrique de l’Ouest dans un autre pays que la France. Cela va permettre à cette banque de gérer la totalité de ses devises. C’est déjà acté que la monnaie Eco entre en service et que la France se retire des structures de gouvernance de la monnaie.

Mais il reste pessimiste sur l’effectivité de cette monnaie en 2020. Pour lui c’est un agent politico-économique. Et les réalités économiques sont parfois en déphasage avec la volonté politique. Donc, il pense que ce n’est pas évident que les pays concernés soient prêts en 2020.

Voir les commentaires

7 Commentaires

  1. yayai boni peur rentrer au benin…il ne risque rien….

    Ce qui s ‘est passé….c’est du passé et c’est oublié..

    Autrement dit…j’ai utilisé la ruse..pour ignorer les beninois..et j’ai atteins..mes objectifs..

    Peu importe les casses….oublions

    Autrement dit…vous etes devant le fait accompli…et c’est ça qui est important

    Décidément…pour ..666..aucun beninois n’est plus intelligent comme lui

    Mais la surprise sera totale…

    Comme je l’ai dit…ce qui se passe…depuis 3 ans…a un avantage..celui d’identifier….( finissez la phrase)..

  2. Pour la première fois, le président lève le voile pour dire à la face du monde que Yayi Aboumon Boni est l’instigateur, le commanditaire, l’organisateur des événements malheureux des 1 et 2 Mai dernier.
    Le président a pardonné et il est amnistié
    Qu’il rentre chez lui dans son pays pour se reposer
    Pour le reste de cette sortie du président; saluons sa clarté sur les sujets brûlants du moment
    Pour finir; je ne vois pas de raison pour qu’il ne soit pas candidat en 2021
    Il sera réélu par un plébiscite et par KO
    Vous allez en souffrir mais vous ne pouvez rien faire
    Je reviens
    Le Plombier

  3. Les 3 Zozos Olla Oumar le Feu et Sonagjon vous voyez à quelle heure vous intervenez sur ce forum Cela prouve que vous n’êtes pas au BÉNIN. Vous êtes des poltrons allez sur le terrain et organisez la résistance comme vous le suggérez si vous avez des couilles au lieu de restez à des milliers de kilomètres à raconter votre vie misérable en Europe ou aux Etats unis

  4. On dit qu’un homme se révèle à travers son oeuvre. Ce que le Bénin devient aujourd’hui est le reflet de l’homme qui le dirige.
    Un pays qui connaissait une avancée démocratie indéniable. Une paix enviable. Un fonctionnement régulier des institutions de la République.
    Aujourd’hui, C’est le contraire. Un seul homme avec la puissance de l’argent arrive à diviser pour faire prospérer ses propres affaires.
    Le pays est méconnaissable, tous les fondamentaux de notre démocratie en berne. La dictature à l’image de ce qui s’est passé sous le PRPB.
    Mais ce qui me permet de me réjouir c’est la réplique qui se prépare méthodiquement , elle peut durer encore 5 ans, mais elle va arriver. Au moins nous aurons l’occasion de connaître qui est sérieux dans le pays. Mais le ménage se fera. Je vous prie de me croire.

  5. Je tombe des nuits en écoutant les contrevérités de talon.le bénin est tombé très bas.on na qu’à tout fait pour cacher la vérité au peuple. Cette vérité va jaillir un jour sur leur visage comme de l’eau de pompe qui sort du robinet

  6. Tres mal à l’aise il était talon , la preuve avec ses euh! euh! euh ; où était il son dir-com ? Et puis même qui va encore croire ce talon ? En tous cas pas mon yayi boni

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom