Enfin le bout du tunnel pour Boeing ? En effet, la question peut se poser après que l’avionneur aérien ait réussi le tour de force de conclure une commande de 10 Boeing 737 MAX 8, d’une valeur avoisinant 1.2 milliards de dollars. Une excellente nouvelle pour la firme américaine qui commençait à s’embourber dans une terrible crise aussi bien commerciale que d’image.

L’acheteur, la compagnie aérienne turque SunExpress coentreprise de Turkish Airlines et de Lufthansa, va ainsi renforcer sa flotte. Une nouvelle dont semble se réjouir Jens Bischof, PDG du groupe, pour qui Boeing reste un modèle de fiabilité et surtout, d’efficacité. Cependant, cet achat reste conditionné à “la navigabilité incontestée du modèle”. Un message clair adressé aux dirigeants de la société américaine qui vont devoir mettre le bleu de chauffe s’ils veulent définitivement convaincre SunExpress de la qualité de leur modèle.

Airbus, trop fort ?

Cette annonce elle, a été effectuée dans le cadre du salon aéronautique international Dubaï Airshow organisé dans l’émirat, grand-messe de l’aviation. Toutefois, le chemin reste encore long afin de remonter la pente et penser à d’énormes et juteux contrats. Airbus par exemple, a annoncé la signature d’un double contrat avec Air Arabia et Emirates, dont la valeur est estimée à 30 milliards de dollars. Quelques semaines avant, ce sont 300 avions qui ont été commandés par Indigo, pour 33 milliards de dollars.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom