La représentation diplomatique de la France a réagi suite aux derniers propos tenus par le célèbre chanteur Malien Salif Keita sur les réseaux sociaux. Par un communiqué, la France a indiqué qu’elle était étonnée d’enregistrer de telles déclarations.

 S’inscrivant en faux contre les différentes accusations de l’interprète de « Nous pas Bouger », l’ambassade de France à Bamako estime plutôt que ces propos « au caractère infondé, diffamatoire et outrancier » ne sont de nature à arranger aucune situation.

“Entretenir le chaos et la discorde”

 Bien au contraire, ces déclarations feront le lit selon le communiqué à la « discorde » et à « entretenir le chaos ». « La France reste pleinement engagée au côté du Mali et de ses voisins, au service du retour de la paix et de la stabilité au Sahel » a fini par réaffirmer le communiqué de la l’ambassade française.

Dans la vidéo réalisée par le chanteur malien, il accusait la France d’être à l’origine du phénomène de terrorisme qui sévit dans le Sahel. Selon les propos de cet artiste atteint d’albinisme, c’est plutôt ce pays de l’Europe qui finance les différents groupes djihadistes qui déciment les populations et les soldats maliens.

 « Koro tu n’es pas au courant que c’est la France qui finance nos ennemis (djihadistes) contre nos enfants? » s’était interrogé le chanteur dans sa publication sur le réseau social de Mark Zuckerberg. Les propos de l’artiste septuagénaire sont également allés à l’endroit du président Malien.

Salif Kéita à IBK : si tu as peur de dire la vérité à la France, (…) quitte le pouvoir

“Petit Macron”

 Il accuse le président Ibrahim Boubacar Keïta de faire la courbette devant son homologue français qu’il appelle « petit Macron ». « Koro si tu as peur de dire la vérité à la France, si tu ne peux pas gérer ce pays, quitte le pouvoir, celui qui n’a pas peur le prendra, tu passes ton temps à te soumettre à ce petit Emmanuel Macron, c’est un gamin. » avait-il déclaré dans la langue locale.

Voir les commentaires

6 Commentaires

  1. Salif n’a fait que défoncer une porte déjà ouverte. Le jeu trouble du Quai D’Orsay au Nord Mali a toujours laissé perplexes plus d’un observateur du cas malien.

  2. OLLAh Oumar o gou din. gougou yôbô wè nouwé.
    Avoun damè gnankan
    é ka na kpatcha wé aséa aaah? o ta di atoto toé gbolou gbolu

  3. Que la France expulse ce drogué a qui elle a tout donné , et même se retire du mali dont le peuple montre son ingratitude à son endroit ; aider n’est pas obligé

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom