Hameed Ali

Après  la rencontre des représentants du Bénin, du Niger et du Nigéria pour discuter sur la fermeture des frontières ce jeudi 14 novembre à Abuja, le directeur général des douanes nigérianes ne semble pas du tout être prêt pour la réouverture. Invité d’honneur au Collège nigérian des douanes et du personnel à l’occasion de la remise de certificat de fin de formation à Abuja, Hameed Ali, a montré sa position.

Hameed Ali a rappelé que les frontières du Nigéria vont rester encore fermées pendant un bon moment nonobstant les insistances des pays limitrophes pour obtenir la réouverture. Il a affirmé que le Nigéria doit chercher à survivre d’abord avant de penser aux conséquences de la fermeture sur les pays voisins.

Il est nécessaire pour lui que le Nigéria pose d’abord les premières pierres de son développement pour donner confiance aux investisseurs. Le directeur général des douanes a déclaré que le Nigéria va connaître la croissance grâce au dumping lorsque le libre-échange commercial sera une réalité sur le continent.

Poser les bases du développement

Le ”Controller general of Customs” souhaite par ailleurs que la fermeture des frontières perdure, le temps pour le Nigéria de redresser son économie, et de poser les bases de sa croissance pour favoriser le développement des industries. Il pense que c’est une condition sine qua none pour le Nigéria de poser ces bases avant de commencer le libre-échange continental sinon le Nigéria deviendra le pays où tous les produits sont déversés.

Le Nigéria devrait être en mesure selon lui de prouver ses aptitudes pour répondre à ses besoins en matière de bien et de services dans l’optique de pouvoir gérer les produits qui viendraient de l’extérieur.  Hameed Ali pense que si ces préalables ne sont pas résolus, les importations vont continuer à tuer les industries nigérianes.

Vivre en autarcie comme la Chine

Il a rappelé l’exemple de la Chine qui a vécu en autarcie pendant deux décennies mais qui finalement est devenue une grande puissance économique. En réponse à ceux qui lui demandent pourquoi il fait une telle chose à ses voisins, il a affirmé qu’il faut survivre soi-même d’abord avant de chercher à sauver quelqu’un d’autre. Il a estimé qu’avec les 200 millions d’habitants, le Nigéria dispose du marché nécessaire pour absorber tous ses produits et n’a pas besoin d’aller chercher d’autres marchés.

Voir les commentaires

9 Commentaires

  1. ” le Nigeria un géant aux pieds d’argile ” qu’en savent ils ses ” scrogneugneux ” de dessous qui ėcrivent ça ? Eux dont le pays le bénin , n’atteint pas , ni en ressources , ni en habitants , l’un des plus petits états composant la fédération des états du Nigeria !
    Qu’ils se la bouclent ces frustrés et faux patriotes

  2. Chers compatriotes béninois, je vis au Nigeria et j’y ai passé déjà 10 ans. Le Nigeria est un géant aux pieds d’argile , qui peut s’écrouler à tout moment. L’erreur du Bénin est de penser qu’on peut toujours faire du commence avec le Nigeria, c’est qui est totalement faux. il faut dès maintenant chercher d’autres partenaires

    • Je valide. Des fois , ils nous envient dans notre capacité à être plus structurés et ordonnés. Le vrai problème qui justifie la situation économique du Nigeria est la corruption et non le commerce avec le Bénin. Le Nigeria cherche un bouc émissaire. Premier pays producteur du petrole en Afrique, est ce le Bénin qui sifonne aussi les recettes du pétrole depuis ces années. Au lieu de chercher a jouer les gros bras et intimider ses voisins à tout va, le Nigeria plutôt intérêt à federer ses voisins, créer un espace économique plus grand, devenir plus attractif pour les investisseurs et amorcer un développement global pour toute la région.

  3. Notre cher contrôleur général dit une contre vérité absolue, l’autarcie n’a jamais développé la Chine, va la ruiné. Dans la réalité des faits,
    Mao a fermé la Chine de 1949 jusqu’à sa mort. Deux faits marquants pendant son règne absolu : le grand bond et la révolution culturelle. Pendant la période de la politique du grand bond autour des années 60, la Chine de Mai voulait tout simplement rattrapé la Grande Bretagne dans la production d’acier. Elle a créé des fourneaux dans toutes les contrées, collecté toutes les ferrailles et installées des cantines publiques partout: conséquence : 30 millions de morts en 3 ans.
    Pendant la révolution culturelle, la Chine de Mao a préféré les herbes communistes aux plantes capitalistes, suive mon regard. Conséquence : faillite économique et famine généralisée.
    C’est l’ouverture au monde qui a fait développer la Chine. Cette ouverture amorcée en 1978 après la mort de Mao est incarnée par Deng Xiaoping. Il a pris le contre pied parfait de Mao, son ancien mentor. Si cela peut nous servir de leçon.
    Je trouve quand même bizarre que certains compatriotes se réjouissent du malheur qui tombe sur nous. On ne devait pas mêler la politique à tout
    Passons un agréable week-end

  4. Chacun veut proteger sa nation. Il a bien parlé . C’est sa vision . Le nigeria n’appartient pas a talon ni issifou .le nigeria appartient a bouhari .il veut redresser son economie il n’y a pas de probleme . Au benin on a vu des election sans opposition ou est le problème . Au niger on a vu le renvoi des opposant ou est le probleme . Chacun est libre de faire ce qu’il veut merci.

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom