Des soldats iraniens

Ce vendredi, deux agences iraniennes, Tasnim, une agence privée et L’Iranian Students News Agency (ISNA), ont indiqué qu’un nouveau drone aurait été abattu près du port de Bandar-e-Mahshahr dans le sud-ouest du pays. Selon Tasnim, le drone aurait été détruit par le système de missiles de défense aérienne de moyenne portée de fabrication iranienne développé en 2010, Mersad.

Un système de défense iranien en état d’alerte

On ne sait pas si le drone est militaire ou commerciale. En effet, aucune des deux agences de presse n’a donné plus de précision sur l’événement. On apprend juste que la défense anti- aérienne aurait immédiatement réagi à la violation du territoire aérien iranien. Le système qui s’était mis en place, le Mersad était un bouclier de défense antiaérienne mis au point par des experts et des techniciens iraniens pour promouvoir la puissance de combat du pays. Il serait capable d’intercepter des missiles balistiques à moyenne portée.

Mais ce ne serait pas tout. Au milieu de tensions accrues avec les États-Unis sur les accords nucléaires, les pétroliers saoudiens ou le drone « américain » abattu au large des côtes ; le président iranien Hassan Rohani, en août, annonçait l’intégration d’un système de défense aérienne construit localement, au réseau de défense antimissile du pays, Bavar-373, avec une portée de plus de 200 km.

Tensions avec les USA : l’Iran se dit prêt au pire 

En août déjà le président iranien, au cours de son discours de présentation du système, avait déclaré que dorénavant l’Iran était en alerte. « Monsieur Missile, veuillez ne pas frapper notre pays et nos innocents. Monsieur le lanceur de roquettes, ce serait bien si vous pouvez appuyer sur un bouton pour auto-détruire le missile dans l’air (…) quand nos ennemis n’acceptent pas la logique, nous ne pouvons pas répondre par la logique » avait expliqué en substance Rohani.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom