L’ancien président brésilien est désormais libre de ses mouvements. Ce vendredi 8 novembre 2019, Luiz Inacio Lula da Silva a quitté sa cellule qu’il occupait depuis avril 2018. Mais à peine sorti, ce leader politique de la gauche brésilienne annonce ses prochaines actions. Face à ses militants venus nombreux l’accueillir, il a déploré la montée du chômage et du taux des indigents dans le pays.

Lutter pour les Brésiliens

Aussi, le septuagénaire s’est-il engagé à nouveau « à lutter pour améliorer la vie du peuple brésilien ». Pour lui, c’est le peuple qui a apporté la démocratie dont il avait besoin pour « résister aux canailles du côté pourri de l’État brésilien, de la justice brésilienne, qui a tout fait pour criminaliser la gauche ». On retient des actions qu’il annonce, qu’il renouera probablement avec ses tournées dans tout le pays.

Lula en Argentine?

Certains médias brésiliens font observer qu’il pourrait même se rendre le mois prochain à l’investiture du nouveau président argentin Alberto Fernandez. Ce dernier avait été le premier à le féliciter pour son « courage ». « Nous sommes émus par le courage avec lequel @LulaOficial a affronté cette persécution (seule cette définition convient au processus judiciaire arbitraire auquel il a été soumis) » avait écrit l’homme politique argentin sur le réseau social Twitter.

Pas tiré d’affaire…

Notons tout de même que cette mise en liberté n’est pas la fin des poursuites judiciaires contre Luiz Inacio Lula da Silva. Selon des précisions apportées par Laurent Vidal, du Centre de recherche sur le Brésil colonial et contemporain (CRBC/EHESS) dans une interview à Rfi, le processus est toujours en cours. Sa libération prononcée par le Tribunal fédéral suprême est intervenue à cause du recours qui n’est pas épuisé.

Les avocats de l’ancien président auraient introduit plusieurs recours dont l’aboutissement peut prendre assez de temps selon les éclairages de Laurent Vidal au média français.

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom