Jean Dujardin - Photo KCS

Le célèbre acteur français Jean Dujardin,  dans une récente interview à un magazine people plutôt féministe, faisait à l’encontre du mouvement ‘’MeToo’’, des déclarations qui auraient vivement ému des internautes. Si le sémillant acteur avait, il y a quelques jours à peine, su ravir ses fans par ses déclarations enflammées à propos des femmes de sa vie et notamment de sa fille, cette fois,  son opinion sur la communication autour des violences faites aux femmes n’a pas plu.

Jean Dujardin est fatigué…

L’acteur français, révélé aux Oscars avec ‘’The Artist’’ film culte du cinéma muet, serait sans conteste l’une des valeurs sures du cinéma français. Du coup son opinion était importante, alors que justement le monde du grand écran était bouleversé par le mouvement  #MeToo lancé en 2017 contre  Le magnat d’Hollywood Harvey Weinstein. « Mon idée de la femme ne va pas sans celle de son respect » se serait exprimé Dujardin au cours de son interview.

Une position claire de l’acteur qui avait tenu à préciser, «Je suis né d’une femme, je vis avec une femme et je viens d’avoir une fille », comme pour bien faire  entendre que sans la femme lui Jean n’était rien ou pas grand-chose.

Cependant, alors que l’acteur avait un rôle de choix dans une adaptation cinématographique de l’Affaire Dreyfus,  un  film de Roman Polanski ; et que la polémique enflait justement autour du réalisateur, qui aurait été plusieurs fois accusé de viol au cours de ces dernières années. Jean Dujardin avait malgré lui avoué être lasse de toutes le battage médiatique autour du mouvement #MeToo.  

Un battage tel, qu’il fallait selon Jean Dujardin, et de façon répétée, montrer patte blanche aux féministes qui portaient le mouvement pour être étiqueté ‘’acceptable’’. « Mon idée de la femme ne va pas sans celle de son respect. Mais être obligé de le dire c’est être suspect. C’est fatiguant » se serait-il exclamé.

Des déclarations, qui auraient, comme il fallait s’y attendre, été abondamment relayées et commentées par les réseaux sociaux et pourraient relancer le débat autour du film et de la personne de Polanski. Le réalisateur avait été obligé d’éviter  de se rendre en personne et de se faire représenter par son épouse au festival de Venise, où son œuvre, «Un officier et un espion», était parmi les 21 films en lice pour le prix du Lion d’or.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom