"AFP PHOTO / BOKO HARAM"

Le coordonnateur des médias de l’armée nigériane, le colonel Aminu Iliyasu, dans une déclaration a affirmé que suite aux opérations lancées contre les insurgés dans le pays, plusieurs d’entre eux se sont livrés. Accablés par la température élevée des explosifs, au moins 16 d’entre eux ainsi que leurs conjointes se sont rendus aux troupes de l’armée. Au cours des opérations, plusieurs autres auraient succombé aux bombardements. Après les opérations d’identification de ces terroristes, 14 d’entre eux seraient membres de Boko Haram. Les éléments qui se sont rendus à l’armée ont fait appel à leurs camarades de lutte à se rendre eux aussi « avant qu’il ne soit trop tard » a affirmé Aminu Iliyasu.

L’armée satisfaite des résultats

D’après le colonel, les opérations de bouclage et d’infiltration et les bombardements des refuges des assaillants et les cachettes des bandits qui ont eu lieu au cours de la semaine dernière ont donné un résultat très satisfaisant. Au cours des opérations, l’armée a mis également la main sur plusieurs fournisseurs d’armes aux groupes terroristes ainsi que sur des réseaux d’informateur. Dans le Nord-Ouest et dans d’autres parties du pays, les soldats de l’opération dénommée LAFIYA DOLE ont réussi à enrayer des bandits de même que d’autres hors-la-loi.

Le coordonnateur dans son point  a notifié que  les insurgés qui se sont livrés aux forces armées ont été confiés par la suite aux troupes du troisième Bataillon à Gamboru Ngala, une ville frontière au nord-est de l’État de Borno. Après l’interrogatoire auquel ils ont été soumis, les insurgés ont reconnu qu’ils ont participé intensivement aux attaques perpétrés à l’endroit des militaires et de la population civile. Ils ont reconnu également qu’ils ont commis des crimes contre l’humanité et l’ont regretté selon les propos du colonel.  

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom