Seynabou Diouf a été lauréate du prix de la Policière de l’année des Nations-Unies. Une délégation de la police nationale s’est réunie dans les locaux du Centre d’Information des Nations Unies (CINU) de Dakar accompagnée de sa fille pour suivre le live de la remise de la distinction. La fille de la gardienne de la paix avait adressé une lettre ouverte au ministre de l’Intérieur en ce sens.

Le parcours atypique d’une policière radiée

Seynabou Diouf faisait partie de la 20ème promotion des Gardiens de la paix qui avait fait l’objet d’une radiation sous la présidence de Abdou Diouf raconte sa fille Fatoumata Bintou KANE dans sa lettre ouverte postée sur son compte Facebook. C’est sept ans plus tard qu’elle sera réintégrée dans la police. Seynabou Diouf servira à la police municipale de Dakar jusqu’en 2004 année à laquelle elle a été affectée au Darfour dans le cadre d’une mission onusienne. Après avoir pris part à plusieurs missions de l’ONU, Seynabou Diouf a reçu le prix de policière de l’année de la mission onusienne de la MONUSCO en RDC.

La requête de sa fille entendue

Au Congo, où elle sert actuellement, et à force de travail, elle est élue « Femme de l’année » et ce pour toutes les missions onusiennes” précisait sa fille en plaidant pour une reconnaissance de sa mère par les autorités et la police locale. Le message de madame Fatoumata Bintou Kane semble avoir été pris en compte puisqu’une délégation de la police nationale l’a reçue pour suivre avec elle la cérémonie de remise en direct du siège des Nations-Unies. Son message sera fortement relayé dans les réseaux sociaux mettant en avant le parcours d’une dame qui devrait servir “d’exemple” selon Madame Aminata Touré présidente du Conseil Economique Social et Environnemental qui adressait sur twitter ses félicitations à la lauréate.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom