Aisha Buhari. PHOTO: TWITTER / AISHA M. BUHARI

La première dame du Nigéria s’est récemment exprimée sur les réseaux sociaux dans le pays. Au cours d’une Assemblée générale du Conseil Suprême des Affaires islamiques qui s’est tenue le vendredi dernier à Abuja, Aisha Buhari a affirmé que le meilleur modèle en ce qui concerne le contrôle des réseaux sociaux demeure la Chine. Elle a estimé que si cette dernière arrive à contrôler plus de 1,3 milliard d’internautes, il est alors possible au Nigéria de pouvoir « contrôler seulement 180 millions de personnes ».

La Chine figure parmi les pays les plus strictes en la matière

L’épouse de Muhammadu Buhari, a également trouvé qu’on ne peut rester tranquillement chez soi et envoyer des fausses informations sur internet. Aisha Buhari a fait savoir qu’une personne ne peut pas rester dans le confort de sa maison et publier sur Twitter que le vice-président du pays a déposé le tablier. Elle a souligné que c’est « un problème grave ».

Malnutrition au Nigéria : le sévère réquisitoire d’Aisha Buhari 

La première dame a donc appelé à un meilleur contrôle des réseaux sociaux. Ces déclarations ont suscité de multiples réactions de la part des internautes nigérians qui ont évoqué une question de censure. Aussi ces déclarations interviennent dans un moment où le débat sur le projet de loi contre les manipulations sur les médias sociaux fait rage dans le pays. Notons par ailleurs que la Chine figure parmi les pays où les lois sur le cyberespace sont les plus corsées au monde.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom