Le lundi 25 novembre 2019, treize soldats français de la force Barkhane mouraient au Mali dans une collision entre deux hélicoptères. Au nombre des treize, Pierre Bockel, un jeune soldat de 28 ans. Le jeune homme qui vivait à Pau avec sa fiancée avait le projet de se marier avec cette dernière qui attend un enfant de lui. Un mariage qui pourrait bien avoir lieu à titre posthume, telle est la demande faite par le père du soldat au président Emmanuel Macron.

Le président Macron avait personnellement adressé un coup de fil au père du défunt Jean-Marie Bockel, homme politique connu dans les milieux politiques, sénateur du Haut-Rhin, ex-secrétaire d’Etat du temps du président Nicolas Sarkozy. Un appel de soutien du président pour présenter ses condoléances au père du disparu. Profitant de ce coup de fil présidentiel, le père du soldat a fait une demande particulière au président Emmanuel Macron.

Une union posthume pour favoriser la reconnaissance de l’enfant

Jean-Marie Bockel a demandé à Emmanuel Macron une dispense pour autoriser la fiancée de son fils à se marier avec son défunt fils à titre posthume. Une demande assez spéciale qui devrait favoriser la reconnaissance du futur enfant, un petit garçon, par la famille de son père et par les juridictions françaises. Une demande à laquelle devrait accéder favorablement le président de la république.

En attendant ce mariage inédit, le jeune soldat sera inhumé très prochainement à Pau. Une cérémonie d’hommage a été faite aux Invalides ce lundi 2 décembre 2019. Le jeune homme ne pomponnera jamais son fils, mais celui-ci aura au moins le bonheur d’être un enfant légitime si Emmanuel Macron autorisait le mariage posthume de la fiancée enceinte.

Voir les commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom