La situation sécuritaire au pays des Hommes intègres continue de susciter beaucoup d’interrogations. Le régime de Roch Marc Christian Kaboré semble visiblement impuissant face à la menace djihadiste qui prend chaque jour plus d’ampleurs dans le pays.

Ce dimanche 1er décembre 2019, alors que des fidèles chrétiens protestants participaient au culte dominical, des individus armés non identifiés ont fait irruption au sein de l’édifice religieux. Cette situation qui s’est produite  dans le département de Foutouri dans la région Est du pays a fait une dizaine victimes.

14 morts dont le pasteur…

Selon un communiqué des autorités, au total 14 morts et plusieurs blessés ont été enregistrés lors de cette attaque. Parmi les victimes, figure le pasteur de l’église ainsi qu’un enfant à en croire les précisions apportées par le communiqué du gouvernorat de la région de Fada N’Gourma.

Les assaillants seraient une dizaine. Ils se seraient munis d’armes de pointes pour commettre leurs forfaits. Les autorités ont également indiqué que les blessés sont assistés par les forces de défenses et de sécurité. Cette nouvelle attaque contre les lieux de cultes vient rallonger le nombre de victimes dans cette crise qui secoue le Burkina-Faso depuis quelques années.

Les lieux de culte de plus en plus visés…

Les attaques contre les églises ont déjà fait plusieurs centaines de victimes dans ce pays pauvre de l’Afrique de l’Ouest. Ce coup dure porté aux populations intervient quelques jours seulement après l’annonce qui a été faite par les responsables sécuritaires du pays qui indiquent avoir mis hors d’états de nuire plusieurs terroristes.

6 terroriste abattus précédemment

Au total 6 d’entre eux ont été abattus à la faveur d’une opération menée dans la région du Centre-Sud par l’armée. Selon l’annonce de l’état-major, un des terroristes les plus recherchés était dans le lot. Il s’agit de Bahadio Douada plus connu sous le pseudonyme  Abdoul Hadi. Il dirigeait un groupe affilié à la Katiba Macina.

Il était notamment soupçonné d’être à l’origine d’une embuscade tendue à une patrouille mixte de l’armée il y a quelques mois. Ces nouvelles attaques viennent confirmer la carte sécuritaire du pays rendue publique par le ministère des affaires étrangères de la France.

Cette carte indiquait en effet, que de nouvelles régions avaient été infectées par la menace terroriste. Aussi, la France et les Etats-Unis ont-ils déconseillé la destination Burkina-Faso à leurs ressortissants.

Voir les commentaires

1 COMMENTAIRE

  1. Il est temps de rendre sa liberté à Dienderé pour reprendre en main l’armée de ce pays frère.
    C’est une honte ce qui se passe dans ce pays où des groupuscules armées pillent , tuent les populations civiles et les forces de l’ordre et de défense
    Je passais
    Le Plombier

LAISSER UN COMMENTAIRE

SVP, Entrez votre commentaire
SVP saisissez votre nom