Ado menacée pour avoir insulté l'Islam : Marlène Schiappa s'en mêle

L »affaire de la jeune Mila continue de faire beaucoup parler en France. La jeune femme de 16 ans a publié une vidéo polémique sur les réseaux sociaux qui a suscité une déferlante de haine à son égard. Sur son compte Instagram, la jeune lycéenne a posté une vidéo dans laquelle elle critique violemment l’Islam avant d’insulter les musulmans. Cette vidéo est devenue rapidement virale et Mila s’est retrouvée au cœur d’une affaire embarrassante.

Après la diffusion de sa vidéo, la jeune fille a été la cible de nombreuses menaces de morts d’insultes homophobes sur les réseaux sociaux. Face à la haine qu’elle a suscité, et vu que son identité et son adresse ont été révélées, les autorités ont décidé de déscolariser temporairement Mila de son lycée. Abdallah Zekri, le délégué général du Conseil français du culte musulman (CFCM) a fustigé la manière dont la jeune fille s’est exprimée à propos de l’Islam.

Publicité

« Qui sème le vent récolte de la tempête »

Au cours d’un entretien radiophonique, Abdallah Zekri a indiqué que la liberté d’expression ne signifie pas se permettre d’insulter. « Qui sème le vent récolte de la tempête » dira Zekri. Interrogée sur les ondes d’une radio française concernant cette affaire brûlante, Marlène Schiappa, la Secrétaire d’État à l’égalité femmes-hommes s’est indignée face aux propos tenus par le délégué général du Conseil français du culte musulman. D’après Schiappa, il faut remettre les choses dans leur contexte et ne pas permettre la déferlante de haine, elle s’est exprimée en ces termes: « Je trouve que ce sont des propos criminels (…) je me bats contre cette idée selon laquelle une femme, une jeune fille en l’occurrence mais qui que ce soit qui serait victime de violence, de cyber-harcèlement, ce serait parce que cette personne l’aurait cherché »

2 réponses

  1. Avatar de elsassfrei
    elsassfrei

    Il faudrait sérieusement s’occuper de Abdallah Zekri,

    1. Avatar de Gerard5567
      Gerard5567

      Ja, mein lieber Führer

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *