Affaire Griveaux : nouveau rebondissement du côté des « de Taddeo »

L’affaire Griveaux continue d’occuper l’actualité française. Au milieu de la polémique et des poursuites judiciaires, la famille d’Alexandra de Taddeo sort de son silence et tente de défendre l’honneur de leur fille. La jeune femme âgée de 29 ans a été mise en examen dans ce dossier le mardi 18 février dernier pour « atteinte à l’intimité de la vie privée » et « diffusion sans l’accord de la personne d’un enregistrement portant sur des paroles ou images à caractère sexuel et obtenues avec son consentement ou par elle-même ».

 Les vidéos intimes de Benjamin Griveaux diffusées sur les réseaux sociaux par Piotr Pavlenski étaient destinées à l’avocate. Mais selon les confidences qui ont été faites par la mère et le frère de la mise en cause au quotidien francilien, l’acte qui est reproché à Alexandra de Taddeo ne lui ressemble en rien. Ceux-ci n’ont pas hésité à indiquer que tout ceci ne peut arriver que sous l’influence de l’activiste russe.

Publicité

« Ma sœur et Piotr Pavlenski sont aux antipodes… »

 La famille de la jeune femme fait d’ailleurs remarquer qu’elle n’est pas habituée au compagnon de leur fille. A en croire leur propos, ce dernier ne leur inspirait véritablement pas confiance. « Franchement, ma sœur et Piotr Pavlenski sont aux antipodes. Mais ce qui est vrai, c’est qu’elle est très amoureuse de lui (…) Ma sœur n’a absolument rien d’une fille politisée ou d’une anarchiste. Je pense qu’elle s’est retrouvée prise en otage de sa situation de couple », a confié le frère de la mise en cause qui croit que sa sœur a été utilisée dans cette affaire.

La famille a profité de cette occasion pour faire remarquer qu’elle était au courant de la relation de leur fille avec l’ancien candidat à la mairie de la Paris. Elle était bien antérieure à la rencontre avec Piotr Pavlenski.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité