Compagnies minières : le Zimbabwe veut récupérer son dû

Le gouvernement zimbabwéen veut récupérer l’argent que les détenteurs de concessions minières lui doivent. En effet, hier mercredi 19 février 2020, le ministre des mines a fait savoir que ces sociétés doivent s’acquitter de leur taxe annuel avant le 30 avril prochain, au risque de perdre leur licence d’exploitation. « Tous les détenteurs de concessions minières qui devaient de l’argent au ministère des Mines à la date du 31 janvier 2020 auront jusqu’au 30 avril pour payer. Faute de quoi, ils perdront leur titre » a-t-il déclaré dans un communiqué de presse.

Le pays regorge de plusieurs ressources minières

Selon le ministre, le gouvernement zimbabwéen a décidé que toutes les compagnies qui détiennent des droits d’exploitation dans les concessions minières « doivent observer leurs obligations de payer le renouvellement annuel de leur licence ». Notons que le Zimbabwe regorge de plusieurs ressources minières dont du cuivre, du platine, du charbon, du diamant ou encore de l’or.

Publicité

Le pays traverse une crise économique

Une source du secteur minier zimbabwéen a confié à un média étranger que les entreprises d’exploitations minières doivent plusieurs millions de dollars d’arriérés à l’Etat. Pour rappel, le secteur des mines est la plus importante source de devises étrangères du Zimbabwe. Depuis une vingtaine d’années, ce pays d’Afrique australe, traverse une crise économique et financière caractérisée notamment par des pénuries de médicaments, de carburants et d’électricité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires