,

Financement de Kadhafi : un proche de Sarkozy gagne une bataille judiciaire

Victoire judiciaire pour Claude Géant. En effet, ce dernier a récemment déposé une plainte contre l’homme d’affaires Libyen Ziad Takieddine pour diffamation. Ce personnage sulfureux affirmait avoir donné à l’ancien ministre de l’Intérieur, pas moins de 5 millions d’euros provenant directement du régime libyen, afin de financer la campagne électorale de Nicolas Sarkozy.

C’est pour Mediapart que celui qui est considéré comme un élément central au sein de l’affaire Sarkozy, a affirmé au mois de novembre 2016, avoir remis d’énormes sommes d’argent en liquide à Claude Géant afin d’aider Nicolas Sarkozy à financer sa campagne présidentielle. Les propos tenus n’ont pas du tout été du goût du principal intéressé, qui a donc décidé de le poursuivre pour diffamation. Aujourd’hui, la justice l’a condamné à payer une somme de 6.000 euros au titre de réparation et de 8.000 afin de couvrir les frais de justice.

Publicité

Ziad Takieddine, condamné pour diffamation

C’est via une vidéo que Takieddine est revenu sur ses rapports avec Guéant. Dans les faits, ce dernier expliquait avoir voyagé à diverses reprises entre Tripoli et Paris afin de fournir au ministre de l’Intérieur de l’époque, d’importantes sommes d’argent, cachées dans d’énormes valises. Des accusations que Guéant, comme Sarkozy, ont toujours tenu à démentir. La justice semble d’ailleurs avoir entendu les arguments des plaignants, estimant que Takieddine n’apportait pas assez d’éléments tangibles afin de prouver ses propos.

Une procédure en appel est à prévoir

Un jugement incompréhensible pour Me Élise Arfi, l’avocate de Takieddine, pour qui la justice s’est emmêlée les pinceaux. « Les propos qui ont valu à Ziad Takieddine une mise en examen sont aujourd’hui jugés diffamatoires », a-t-elle ainsi lancé, ajoutant qu’elle envisageait de déposer un recours en appel. Mediapart, également poursuivi en justice pour la même affaire, a toutefois été relaxé pour bonne foi, le rôle des journalistes étant de poser des questions et de faire la lumière sur un fait en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *