,

Instagram : Une influenceuse blanchit 1,5 million $ en profitant de la naïveté de ses abonnés

De nos jours, il est très facile de tomber dans une arnaque sur les réseaux sociaux. Les escroqueries sont de mieux en mieux élaborées et le nombre de victimes ne fait que croître. Les médias américains ont rapporté un fait qui prouve qu’il faut être prudent avec l’utilisation des réseaux sociaux. En effet, les médias US ont indiqué qu’une influenceuse du nom de Kayla Massa a mis au point un programme très perfectionné d’arnaque qui a permis de blanchir une quantité importante d’argent.

Il ressort que le compte Instagram de l’influenceuse comptait pas moins de 300000 abonnés, Kayla Massa a su donc utiliser ce nombre important pour escroquer plusieurs de ces abonnées. Pour jouer sur la conscience de ses followers, la jeune femme publiait fréquemment des stories et photos qui présentaient des sommes importantes d’argent et des voitures de luxe. L’arnaque consistait à faire en sorte que les abonnés entrent en contact avec Kayla Massa pour gagner des centaines de dollars, en échange d’un accès à leur compte bancaire, même vide.

Publicité

Une arnaque bien élaborée

Les abonnés devaient donc fournir leur carte bleue et le code de sécurité afin que Kayla Massa puisse retirer de l’argent déposé par elle-même. L’influenceuse se servait de chèques et mandats cash frauduleux pour blanchir de l’argent avec les comptes de ses abonnés. Avec ses complices, Kayla Massa disposait alors de quelques jours pour retirer l’argent à un distributeur avant que la supercherie ne soit découverte.

Le groupe d’escrocs a volé des chèques vierges à plusieurs entreprises qui sont pour la plupart installées dans l’État du New Jersey pour mener leur arnaque. Dès qu’elle avait piégé un abonné, Kayla Massa bloquait systématiquement ce dernier. La bande d’arnaqueurs a finalement été arrêtée alors qu’ils étaient en train d’effectuer des opérations au niveau des distributeurs et des guichets bancaires de leurs victimes, ils ont été piégés par des caméras de surveillance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité