Pakistan : après un mariage forcé, la justice donne raison à un accusé qui a kidnappé une fillette

Au Pakistan, le phénomène devient de plus en plus récursif. Cette fois-ci, c’est une jeune fille de 14 ans qui a été enlevée et  forcée à la conversion musulmane et au mariage. La Justice pakistanaise informée du dossier a validé suite au procès le mariage forcé de la jeune chrétienne avec Abdul Jabbar, l’homme qui l’a kidnappée. Les faits remontent au mois d’octobre et Huma Younous, la jeune fille de 14 ans a voulu être récupérée par ses parents via une procédure judiciaire qui n’a pas tourné en leur faveur.

L’Etat attache peu « d’importance aux chrétiens en tant que citoyen pakistanais »

Au Pakistan, on observe une prédominance de la loi islamique sur les autres types de lois et  près de 98 % des pakistanais sont des musulmans. Tous chrétiens, les parents de la jeune fille qui ont porté l’affaire devant les juridictions n’ont pas vu appliquer certaines lois sur lesquelles ils comptaient. Pour valider cette union, la Haute cour s’est basée sur la charia, selon laquelle une fille qui a ses premières règles peut se marier. Tabassum Yousaf, l’avocate des parents de la jeune fille chrétienne quant à elle s’est basée sur le ‘’Child Marriage Restraint Act’’. Il s’agit en effet d’un cadre juridique qui vise à limiter les mariages des mineurs. « C’est la énième défaite de la justice et une autre preuve que l’Etat n’attache guère d’importance aux chrétiens en tant que citoyens pakistanais » a affirmé l’avocate.  Selon elle ; cette loi votée en 2014, a été adoptée « dans le seul but d’améliorer l’image du pays dans l’opinion internationale et d’obtenir des fonds d’aides au développement » a-t-elle expliqué avant de lâcher plus loin que c’est « parce que les chrétiens sont majoritairement pauvres et peu instruits (…) qu’ils n’ont pas les moyens de se payer une assistance juridique ».

Publicité

Les parents lancent un appel à la communauté internationale

Les géniteurs de Huma Younous, qui n’ont pas eu d’ailleurs l’occasion de voir leur fille durant l’audience, désespérés, appellent la communauté internationale à la rescousse. A la fin de l’audience, ils se sont exprimés aux médias. « Si votre fille de 14 ans traversait tout ça, que feriez-vous ? A quel point souffrez-vous ? ». Voilà entre autres les propos lancés par les parents de la défense avant de demander à la communauté internationale de considérer Huma Younous comme leur fille. C’est pour la toute première fois que la cour de Karachi a été saisie d’un cas de conversion et de mariage forcé. La Croix rapporte que Huma Younous habite à 600 kilomètres de la résidence de ses parents et est privée de tout contact avec eux.

Une réponse

  1. Avatar de Ned
    Ned

    Salem, svp ne faites pas l’amalgame avec notre belle religion qui l’islam, les comportements outrancier ne font pas partie de la foi et la religion ameen

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité