Tetrapleura tetraptera aux 4 côtés extraordinaires

Tetrapleura tetraptera de la famille des fabaceae, est un arbre tropical d’origine africaine allant jusqu’à 30m qui produit des gousses ailées particulièrement odorantes avec de petites graines noires brunâtre très prisées. C’est un arbre robuste à tige unique sur une base épaisse et ligneuse, pérenne avec des feuilles bipennées d’un vert foncé et des branches étalées. Tetrapleura tetraptera se retrouve largement et naturellement sur une grande partie de l’Afrique tropicale, surtout en Afrique de l’Ouest, du Centre et de l’Est, soit de la Casamance au Congo. Leur usage est destiné à de multiples domaines : médicinale, culinaire ou en épice car sa chaire intérieure, une pulpe, renferme une saveur aromatique qui s’apparente au nectar. La gousse du tetrapleura tetraptera possède une coque spécialement très dure difficile à briser d’une couleur marronne à plus foncé sombre et une chaire intérieure charnue. Cependant avant sa pleine maturité, la gousse du tetrapleura tetraptera est verte.

Cet arbre à croissance est assez rapide fleurit et ses fleurs hermaphrodites sont de couleur jaune / rose et racème. Son bois rougeâtre est dur et lourd. Il est d’ailleurs très employé dans la sculpture, le bois de chauffe comme combustible, dans la construction, la fabrication de pilons pour mortiers et de manches d’outils.

Publicité

Gousse du tetrapleura tetraptera aux 4 côtés bénéfiques et activités biologiques

La gousse du tetrapleura tetraptera est dénommée variablement d’un bout à un autre du continent africain : essèssè au Cameroun, aidan ou aridan chez les Yoruba, osakirisa or oshosho en Igbo au Nigeria, ouara en Bambara, darwo en Haoussa, plakassé en Baoulé, prekese dans la langue Twi au Ghana et 4 cotés ailleurs.

La gousse du tetrapleura tetraptera est composée d’une multitude de composés phytochimiques, de vitamines, d’oligo-éléments, de minéraux, (zinc, cuivre, calcium, de magnésium, manganèse et sodium), de protéines, et d’amidon en quantité suffisante. La gousse 4 côtés est riche aussi en antioxydants. C’est pour cela qu’on reconnaît à cette gousse des valeurs alimentaires importantes. Elle possède d’autre part des propriétés anti-inflammatoires et antimicrobiennes. Il n’est pas étonnant que son utilisation dans la médecine traditionnelle soit très répandue sur le continent et ce n’est pas tout.

Les activités biologiques documentées par Aladesanmi AJ. (2006) révèlent que le tetrapleura tetraptera est un molluscicide. Un produit molluscicide est une substance active possédant la propriété de tuer les mollusques (limaces ou escargots, y compris aquatiques). Le nectar de la gousse du tetrapleura tetraptera possède un parfum dont la propriété insectifuge (Ojewole et al., 2004). Traditionnellement les pêcheurs en Afrique se servent des gousses pour capturer les poissons grâce à l’écotoxicité de cette gousse.

Les activités biologiques du tetrapleura tetraptera comptent aussi des actitivés cardio-vasculaires (hypertension), neuromusculaires, hypotensives avec des propriétés anticonvulsivantes, anti-ulcéreuses, émulsifiantes, hypoglycémiantes, trypanocides, antiblennorragiques et hirudinicides. La gousse du tetrapleura tetraptera aide à lutter contre la schistomiase. Le tetrapleura tetraptera sert à contrôler des naissances et contrôler des parasites intestinaux. Associée à d’autres plantes, la gousse du tetrapleura tetraptera permet de traiter l’asthme et le diabète. Par ailleurs, la décoction d’écorces de cet arbre est utilisée comme bain défatiguant soit après une maladie, soit après une grande fatigue (Kerharo et Bouquet, 1950). Cette gousse est très appréciée des femmes pour son efficacité dans le traitement de la stérilité (trompes bouchées), des démangeaisons vaginales, l’odeur intime grâce à son parfum après le bain, des règles douloureuses, des fibromes (myomes aussi) et des kystes.

Publicité

Gastronomie avec le tetrapleura tetraptera

Il faut se rappeler que les bienfaits des végétaux sont ancestralement intégrés à la gastronomie africaine afin de mieux s’approprier régulièrement les propriétés thérapeutiques. La gousse du tetrapleura tetraptera une fois moulue ou hachée, sert donc d’épice dans différentes sauces il est recommandé d’ajouter l’essèssè au dernier moment de la cuisson pour garder le maximum de saveurs et d’arômes. Il sert de condiment pour différentes sortes de sauces ou marinades surtout des poissons comme les viandes blanches ou le porc.

Tetrapleura tetraptera est utilisé comme thé comme boisson chaude aromatisé souvent consommé sans sans sucre. À cause de son nectar odorant et son arôme le tetrapleura tetraptera est souvent exploité en pâtisserie dans différents gâteaux, intégré au chocolat, des confitures, dans la fabrication de bonbons et même de biscuits. En cosmétique, le tetrapleura tetraptera fait son entrée la création de nouvelles fragrances fruitées de parfums et de lotions pour la peau car la gousse contient des huiles essentielles comme du saponosides triterpènes, l’aesculétine, de la coumarine, de la scopolétine, du tanin et des glycosides triterpéniques. Le tetrapleura tetraptera entre aussi dans la conception d’encens africains.

3 réponses

  1. Avatar de Tchité
    Tchité

    Quel est le nom de cette plante en Fongbé ?

    « essèssè au Cameroun, aidan ou aridan chez les Yoruba, osakirisa or oshosho en Igbo au Nigeria, ouara en Bambara, darwo en Haoussa, plakassé en Baoulé, prekese dans la langue Twi au Ghana et 4 cotés ailleurs. »

    1. Avatar de lili
      lili

      si vous navez pas le nom e n votre ethnie cest que votrre tribue ne conaissait pas et n a pas decouvert ca

    2. Avatar de Antoinette Nouaman
      Antoinette Nouaman

      En Abouré cette plante 4 côtés s’appelle chèkai.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité