Communales au Bénin : L’He Bagoudou décrypte la victoire des FCBE à Parakou

Les élections communales et municipales du 17 mai dernier ont consacré la victoire du parti Force Cauris pour un Bénin Émergent (FCBE) à Parakou, la troisième ville à statut particulier du Bénin. L’ex parti de Boni Yayi a en effet obtenu la majorité absolue des conseillers dans cette commune du nord-Bénin. Invité de la radio Arzèkè Fm en fin de semaine dernière, le député Adam Bagoudou du Bloc Républicain, décrypte le succès du parti de Paul Hounkpè dans cette métropole. A l’en croire, dans le cas général des élections, il faut savoir qu’il y a des électeurs très conservateurs et ceux qui prennent en compte la dynamique.

Les électeurs conservateurs affichent une certaine réserve par rapport aux nouveaux partis. « Parakou a un électorat conservateur. Observez en 2015 que lors des élections de proximité, il y a eu 16 conseillers Fcbe, 1 conseiller ABT, et 7 ou 8 de l’Alliance Soleil si ma mémoire est bonne. Donc, Soleil et ABT sont entrés dans le conseil communal en 2015. 2020 maintenant, observez qu’à côté des Fcbe, les nouveaux partis sont BR et UP. Mais FCBE qui était de la majorité qui sortait avec 16 conseillers, aujourd’hui a 17. Regardez la variation » fait observer le député.

Publicité

Pourquoi Lionel Zinsou a échoué en 2016?

Pour lui donc, il n’y a pas de doute. Il y a une constance, une conservation. On peut dire que le peu de pénétration des nouveaux partis n’a pas été plus fort et plus vite qu’on espère. « On peut aussi dire que les nouveaux leaders qui portent les nouveaux rêves n’ont pas été compris » analyse l’He Bagoudou. Il tire aussi comme conclusion que la réélection des acteurs n’est pas basée sur ce qu’ils ont fait mais ce qu’ils promettent de nouveau.

Le peuple oublie vite ce que vous avez fait. « C’est ça qui fait que souvent pour le Président de la République, vous n’allez pas oublier la présidentielle de 2016.Si Lionel Zinsou n’a pas pu franchir, c’est que la continuité d’un pouvoir n’est pas une chose facile en matière d’élection » a conclu le parlementaire.

2 réponses

  1. Avatar de OLLA OUMAR
    OLLA OUMAR

    Qu’il la ferme ce judas de bagoudou , traite à son sang , au ventre à géometrie variable au gré de ses intérêts égoïstes

    1. Avatar de sultan aziz
      sultan aziz

      Celui qui tenait la caisse de la présidence…par confiance et foi de yayi

      Le pauvre..yayai qui doit se dire…je me suis fait avoir

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *