USA : Rohani dénonce la grande injustice faite aux noirs

Le président de la République islamique d’Iran, Hassan Rohani a condamné l’injustice dont les noirs sont victimes aux Etats-Unis. «Nous sommes […] les témoins d’un des jours les pires de l’histoire politique et sociale de l’Amérique et de la grande injustice faite aux Noirs. Ce qui est arrivé à George Floyd est devenu un événement mondial […] Quand un innocent est tué, le monde entier s’active» a déclaré le chef de l’Etat iranien ce jeudi 04 juin 2020, au cours d’un discours télévisé. Ces propos du président iranien interviennent après l’assassinat, le 25 mai 2020, de George Floyd, un afro-américain de 46 ans, par un policier blanc dans la ville de Minneapolis située dans l’Etat américain du Minnesota.

Des manifestants violemment écartés

La scène qui a été filmée et a fait le tour des réseaux sociaux, a suscité une vague de colère et d’indignation contre les inégalités sociales, les violences policières et le racisme aux USA. Dans la soirée du lundi dernier, le président américain Donald Trump était allé à l’Eglise Saint John, saccagée la veille par un début d’incendie. «Nous avons un grand pays» avait-il martelé, gardant une Bible dans sa main droite levée. Cela, après que les forces de l’ordre eurent violemment écarté des manifestants pour pouvoir effectuer une séance photo devant l’«église des présidents ». Cette opération de Donald Trump, qui a fait l’objet de vives critiques des leaders religieux chrétiens en Amérique, a été dénoncée par le président iranien.

Publicité

Il n’a pas manqué d’exprimer la compassion de l’Iran

«La Bible, c’est ce livre qui invite tous les gens à la paix, la sérénité et l’humanité. L’Évangile n’est pas un livre qui ordonne le meurtre d’innocents» a souligné Hassan Rohani, tout en qualifiant cet acte de « honteux venant d’un président qui, voulant agir contre son propre peuple, saisit le livre céleste, l’Évangile, et le brandit […] ce qui a suscité la colère de toutes les religions abrahamiques». Il n’a pas manqué d’exprimer la compassion de l’Iran envers le peuple américain qui proteste actuellement dans les rues.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *