Carlos Ghosn sur la France : « Ils m’ont abandonné »

Carlos Ghosn, l’ancien patron de l’Alliance Renault-Nissan arrêté pour malversations financières au Japon a accusé les autorités françaises de l’avoir « abandonné.» L’homme avait été arrêté au Japon depuis 2018. Il a affirmé avoir été traité comme un quelconque « citoyen français moyen.» En effet, non seulement il s’est plaint d’avoir été traité n’importe comment par le gouvernement français, mais il a ajouté que le soutien que celui-ci lui avait apporté n’était que celui de quelques semaines.

À ce propos l’ex- magnat de l’automobile à la chaine de télévision saoudienne avait déclaré  « Ils m’ont soutenu pendant les deux, trois premières semaines, voire le premier mois.» Il a ensuite été très clair quand il a affirmé « ils m’ont abandonné ». Il avait aussi déclaré que « l’ambassadeur américain au Japon a affirmé à l’ambassadeur de France » que s’il « avait été dirigeant d’une entreprise américaine, » il « aurait été libéré en 24 heures.»  

Publicité

« Je répondrai à toutes les accusations« 

L’homme d’affaires de nationalité française, libanaise et brésilienne avait pu rejoindre le Liban à partir de la Turquie pendant une opération d’exfiltration. Il a affirmé avoir « élaboré » tout seul son plan d’évasion. Et pourtant dans un tribunal d’Istanbul sept ressortissants avaient été accusés d’avoir prêté main-forte à Carlos Ghosn pour qu’il s’évade. Il faut croire que ce dernier ne s’est pas laissé influencer. « Toutes les accusations à mon égard sont « fausses », et je le montrerai dans mon livre qui sera publié avant la fin de l’année. Je répondrai à toutes les accusations avec des documents et des témoins » a déclaré l’homme.

Une réponse

  1. Avatar de magbedo
    magbedo

    Mr Carlos c’est comme cela. Ce pays est avec vous lorsqu’il trouve que vous servez bien ses intérêts. Mais quand ça tourne mal, il vous tourne dos et pire il vous arrache les prix et décorations qu’il vous a offert. L’exemple de du général Bukinabé G. Djindjéré est là. C’est triste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *