,

Guillaume Soro : de nouveaux ennuis en vue en Côte d’ivoire

En situation avec la justice de son pays qui l’a condamné à 20 ans d’emprisonnement, 4,5 milliards de francs CFA d’amendes avec la confiscation de sa maison et la privation de droits civiques pour cinq ans, pour recel de détournement de deniers publics, blanchiment de capitaux, l’ex-président de l’Assemblée nationale ivoirienne Guillaume n’en a encore pas fini avec le régime de Ouattara.  Dans une note adressée au Directeur général de Nsia Banque, le trésor public ivoirien se renseigne auprès de la banque en vue de savoir si M. Soro dispose d’un compte ouvert dans ses livres.

Dans le cas ou celui-ci en disposerait, le Trésor public a demandé à ce qu’on lui reproduise le solde du compte et que toute opération de débit sur ledit compte, soit sursise. « Vu le jugement No 2010 en date du 28 avril 2020 condamnant Monsieur Soro Kigbafori Guillaume à payer à l’Etat de Côte d’Ivoire la somme de deux milliards (2.000.000.000) de francs CFA à titre de dommages-intérêts, toutes causes de préjudicies confondus ; Considérant la nécessité de recouvrir à des mesures en vue de la sauvegarde des intérêts de l’Etat de Côte d’Ivoire ; Prions, au besoin, requérons, Monsieur le Directeur General de Nsia Banque, à l’effet de : indiquer si M. SORO Kigbafori Guillaume est titulaire d’un compte ouvert dans ses livres ; nous produire le solde dudit compte ; surseoir à toute opération de débit sur ledit compte » a indiqué la réquisition signée par Ly Kadiatou, épouse Sangaré magistrat Hors Hiérarchie. 

Publicité

Le début des tourments

Pour rappel, les tourments de l’ancien chef rebelle ont commencé depuis qu’il a démissionné de son poste de président de l’Assemblée nationale et a été contraint à l’exil. Depuis Paris où il réside désormais, il engage plusieurs actions en justice afin de rétablir ses droits. Toutefois, il affirme demeurer candidat à la présidentielle du 31 octobre en Côte d’Ivoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *