France : un opposant congolais se dit en danger de mort

Un opposant au régime de Denis Sassou-Nguesso a déposé une plainte contre l’amiral Jean-Dominique Okemba, secrétaire général du Conseil national de sécurité. Auprès du procureur de la république de Paris, l’homme politique en exil en France, indique que l’officiel congolais aurait pris des initiatives dans le but de l’éliminer. Sans véritablement être en mesure d’avancer des preuves de cette accusation, Marcel Makomé fait savoir qu’il sent que ses déplacements sont surveillés quand il quitte son domicile à Paris.

Une liste de personnes à éliminer

 Il aurait repéré certaines personnes qui seraient en mission pour le secrétaire général du Conseil national de sécurité. «M. Jean-Dominique Okemba, qui est en même temps le neveu de M. Sassou, a émis une fatwa, une liste des gens qu’il faut éliminer voire empoisonner. », a-t-il fait savoir. Cette information, il dit l’avoir obtenue de ses contacts au sein de la présidence congolaise.

Publicité

«Le véritable personnel politique, on ne peut pas atteindre plus de cent personnes. Nous nous connaissons tous, il y a plusieurs passerelles, familiales, amicales, etc, ce qui fait que ce qui se fait à l’intérieur du palais de M. Sassou, nous sommes au courant le lendemain, pour ne pas dire les dix à quinze minutes qui suivent. », a-t-il notamment fait savoir. Notons que ces accusations sont perçues à Brazzaville comme une quête de sensationnel. Les autorités judiciaires quant à elles ne se sont pas encore prononcées sur la plainte.

2 réponses

  1. Avatar de The Atlantean
    The Atlantean

    Aucun pays n’avance avec la dictature. Et l’Afrique est mal partie à mon avis.

  2. Avatar de VIADINOU
    VIADINOU

    lui, il vend produit de décapage de peau à Barbès et Metro Chateau Rouge en compagnie de Gombo et Tchité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Publicité