,

USA : le prince saoudien MBS convoqué par un tribunal

Le prince héritier d’Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane est dans le viseur d’un tribunal américain. Il a en effet été émis contre lui, une assignation à comparaître. Un ancien membre des services de renseignement saoudien l’accuse d’avoir intenté à sa vie. Il s’agit de Saad al-Jabri. Cet ancien responsable des services secrets saoudiens s’est réfugié au Canada où il bénéficie depuis quelques mois de la protection des  agences de sécurité canadienne.

Très proche de Ben Nayef

Peu de temps après le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, des agents auraient été envoyés au Canada par le prince héritier d’Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane pour exécuter l’ancien proche des services saoudiens. Cet homme qui est dans le viseur de l’hériter du royaume était très proche d’un de ses rivaux. Il était très lié au prince Ben Nayef qui a été déchu en 2017 et emprisonné à la suite du «coup d’État» de MBS.

Publicité

Deux enfants de la victime portés disparus

«Peu d’endroits contiennent des informations plus délicates, humiliantes et accablantes sur l’accusé ben Salmane que l’esprit et la mémoire du Dr Saad — à l’exception peut-être des enregistrements réalisés par le Dr Saad en prévision de son assassinat.», a notamment fait savoir l’ancien chef des renseignements saoudiens. MBS aurait séquestré deux enfants de Saad al-Jabri dans le but de le contraindre à se rendre. Agés de 22 et de 20 ans, ses deux enfants n’ont pas laissé de traces depuis plusieurs mois.

Dans un passé plutôt récent, le Canada aurait à nouveau mis au courant Saad al-Jabri de l’accord qu’aurait reçu des autorités religieuses MBS de le tuer. Notons que cette protection qu’accorde le Canada à l’ancien patron des renseignements saoudiens lui permet d’avoir beaucoup d’informations compromettantes sur le prince héritier d’Arabie saoudite, Mohammed ben Salmane.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *