,

Agrégation MPOVM 2020 : Le CAMES réclame ses dettes aux universités du Bénin

Le Conseil africain et malgache pour l’enseignement supérieur (CAMES) tient, du 02 au 11 novembre 2020 à Brazzaville au Congo, la 20ème session du concours d’Agrégation. Des enseignants des universités du Bénin vont y prendre part. Mais, leur participation pour l’instant est compromise. Le Bénin a une importante ardoise. Le Secrétaire général, Grand Chancelier de l’OIPA/CAMES et président de la Commission d’éthique et de déontologie, le professeur Bertrand Mbatchi a envoyé des notes aux deux universités du Bénin, (Parakou et Abomey-Calavi) pour leur rappeler leur dette et leur demander de solder leurs comptes.

Dans la note adressée au recteur de l’université d’Abomey-Calavi, le professeur Bertrand Mbatchi rappelle que l’UAC «reste toujours redevable au CAMES, d’un montant de quinze millions quatre cent mille (15 400 000) francs CFA ». De même, l’UAC doit une facture de quarante-sept millions deux cent mille (47 200 000) francs CFA, relative aux frais de traitement des dossiers CCI. Pour sa part, l’université de Parakou (UP) a une ardoise moins salée.

Publicité

Le secrétaire général du CAMES indique dans sa lettre au recteur Prosper Gandaho que l’UP doit un montant de huit millions quatre cent mille (8 400 000) francs CFA et une facture impayée de vingt millions (20 000 000) francs CFA, relative aux frais de traitement des dossiers CCI. Le professeur Bertrand Mbatchi fait savoir aux deux recteurs qu’un paiement diligent de la globalité des dettes va aider à faire face aux contraintes de service liées au traitement des dossiers de candidature des universités du Bénin et à l’organisation du Concours. Plus encore, il précise «qu’un contrôle de l’état de paiement sera fait pour chaque candidat à l’entrée de la salle, avant d’être autorisé à concourir ».   

Une réponse

  1. Avatar de (@_@)
    (@_@)

    ça c’est pas cool. 1) ça fait passer le Bénin pour un pays indigne de confiance, 2) cette organisation qui date de nos pères, est un pilier de l’intégration africaine qui permet aux diplômes d’un pays d’être reconnus dans tous les autres membres du CAMES.
    \\\\ ///
    (@_@)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *