En quittant la famille royale, Meghan Markle a privilégié sa santé mentale

Meghan Markle, l’épouse du prince Harry, a indiqué avoir préféré sa santé mentale, en choisissant de quitter la famille royale britannique. Dans une interview accordée dans le podcast Teenager Therapy, sur le thème de la santé mentale, la duchesse de Sussex a assuré que même si ces derniers temps ont été « difficiles pour tout le monde », elle dispose de « sa santé mentale » et d’un « toit au-dessus de sa tête ». Durant l’entretien, Meghan Markle a déploré le fait que les jeunes se soient davantage tournés vers internet, vers internet à cause du coronavirus, puisque cela entraîne plus de « vulnérabilité » et moins de « déconnexion ».

Une situation quasiment insurmontable

La maman d’Archie justifie ses propos par le fait qu’elle a été la personne la « plus trollée au monde en 2019 », tout en soulignant que la situation était quasiment insurmontable. Tant bien même qu’elle ait longtemps fait l’objet de critiques, elle a évoqué son travail personnel afin de tenter de ne pas laisser ses détracteurs avoir raison d’elle. « Nous savons tous ce que c’est que d’être blessés, d’être isolés ou altérés » a-t-elle ajouté. Meghan Markle est par ailleurs revenu sur son interview en Afrique du Sud, où le fait d’évoquer sa santé mentale et ses fonctions de duchesse, lui avaient fait verser des larmes.

Publicité

« Montrer la vulnérabilité est une force »

« J’allaitais à l’époque et beaucoup de gens ne savent pas que c’est comme courir un marathon, donc entre chaque engagement officiel, je courais pour m’assurer que notre fils était nourri. (…) Je n’avais pas préparé cette réponse, j’ai juste répondu honnêtement parce que j’étais dans un moment de vulnérabilité parce que j’étais fatiguée » avait-elle déclaré. Lors de cette intervention au cours de laquelle était également présent le prince Harry, ce dernier a confirmé les informations de son épouse. « Si vous êtes une jeune fille ou un jeune garçon à l’école, c’est votre monde, donc si vous êtes attaqué, victime d’intimidation ou de quoi que ce soit en ligne… c’est la même chose » a-t-il martelé.

Pour rappel, l’époux de Meghan Markle est assez engagé dans la question de la santé mentale depuis plusieurs années. « Je pense que faire de vos soins personnels une priorité est extrêmement important, car la vulnérabilité n’est pas une faiblesse, montrer la vulnérabilité dans le monde d’aujourd’hui en particulier, est une force » a-t-il fait comprendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers commentaires