Côte d’Ivoire : les révélations inquiétantes des autorités

A quelques jours de l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire, certaines régions du pays sont en proie à des violences causant des morts. Dans une annonce faite par le gouvernement ivoirien hier samedi 24 octobre 2020, on a appris que des violences avaient éclaté la semaine dernière, faisant 16 morts et 67 blessés. Il s’agit d’affrontements entre communautés ethniques qui se sont déroulés du lundi 19 au mercredi 21 octobre 2020, à Dabou, à 50 km à l’ouest d’Abidjan.

70 machettes saisies

Le communiqué du gouvernement a fait par ailleurs état de l’arrestation de plus d’une cinquantaine d’individus, et la saisie de 12 fusils ainsi que de 70 machettes. A en croire le gouvernement, ces incidents sont d’une « extrême gravité ». Les habitants de Dabou ont confié que les heurts avaient opposé l’ethnie Adioukrou, favorables à l’opposition, aux Dioulas, pro-Ouattara. Selon eux les affrontements avaient commencé le lundi. Cependant, ils ont par la suite dégénéré, du fait de l’utilisation d’armes automatiques. Dans son communiqué, le gouvernement a fait savoir que ce sont des individus non identifiés qui sont responsables de ces heurts.

Publicité

Les recherches sont en cours

« Les premières investigations ont révélé que ces actes ont été suscités, avec la présence d’individus non résidents dans la localité qui ont indistinctement porté atteinte à l’intégrité physique et aux biens des membres des deux communautés en ayant pour sombre dessein de créer un conflit intercommunautaire » a-t-il souligné. Le gouvernement a également précisé que les recherches sont en cours, en vue de retrouver les éventuelles personnes en lien avec ces affrontements. Pour rappel, depuis l’annonce de la troisième candidature d’Alassane Ouattara à sa propre succession, les violences ont éclaté dans plusieurs localités de la Côte d’Ivoire. Depuis le mois d’août dernier, trente personnes sont décédées dans ces heurts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *