,

Syrie : la Russie tue pas moins de 78 combattants pro-turcs

Après l’entrée en vigueur d’une trêve fragile au nord-ouest de la Syrie plus précisément à Idleb, c’est le bilan le plus lourd indique Rami Abdel Rahmane, le patron de l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH). En effet, pas moins de 78 combattants qui seraient proche de la Turquie ont perdu la vie ce lundi 26 Octobre.

Ce serait au cours des raids aériens «russes» visant un camp d’entraînement de cette région de la Syrie que des rebelles syriens ont été tués. Selon des sources concordantes, ce bilan pourrait s’alourdir et n’est pas exhaustif. C’est une position tenue d’une faction de supplétifs syriens soutenue par Ankara, Faylaq al-Cham, qui a été la cible des raids aériens. Il faut dire que depuis quelques temps des dizaines de combattants se retrouvaient dans cette zone qui est devenue un camp d’entraînement.

Publicité

«Violations» de la trêve négociée par la Turquie et par la Russie

Une coalition de groupes rebelles pro-Ankara dont fait partie Faylaq al-Cham a réagi à l’information concernant les raids « russes« . Selon des sources bien introduites, le porte-parole de la coalition Front national de libération, Seif al-Raad a attesté que des raids « russes » ont fait des victimes dans le rang des combattants sans évoquer de chiffres. Il a également souligné qu’ avec des villages pris pour cible constamment et des positions militaires, les autorités syriennes et la Russie violent la trêve négociée par Ankara et Moscou. Il faut préciser que dans la guerre en Syrie, Moscou est d’un grand soutien pour le régime d’el-Assad.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *